Sujets probables en spécialité mercatique (bac STMG 2020)

Sujets probables en spécialité mercatique (bac STMG 2020)

Le bac STMG 2020 c’est pour bientôt ! Afin de t’aider à prioriser tes révisions, nous avons demandé à nos professeurs de dresser leur liste de sujets probables pour l’épreuve de spécialité mercatique du bac STMG 2020. Retrouve ci-dessous les pronostics pour la mercatique.

24 janvier 2020 | digiSchool Bac STMG | 0 avis

Sujets probables en spécialité mercatique (bac STMG 2020)

En plus des pronostics que tu retrouveras ci-dessous, notre professeur te partage plus bas dans l’article ses meilleurs conseils pour t’aider à réussir ton épreuve de merca : attentes du correcteur, notions incontournables, conseils de méthodologie et de préparation avant l’épreuve.

Sujets probables en spécialité mercatique pour le bac 2020

Sujets chauds :

  • Le consommateur est-il toujours rationnel dans ses choix?
  • La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer ?
  • La grande distribution est-elle incontournable ?

Sujets tièdes :

  • L’entreprise vend-elle un produit ou une image ?
  • Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité ?
  • La mercatique durable est-elle un mythe ou une réalité ?
  • La mercatique peut-elle être éthique ?

Sujets froids :

  • Le produit a-t-il un prix ?
  • Fidéliser ou conquérir : l’entreprise doit-elle choisir ?

Comment avez-vous sélectionné les sujets annoncés comme probables ?

L’épreuve de marketing prend appui sur un contexte d’entreprise réel mais simplifié. Elle est composée de trois dossiers distincts, comprenant quatre à six questions et d’une partie « question relative à une problématique de gestion » où tu dois rédiger une réponse argumentée et structurée d’une ou deux pages maximum.

En règle générale, cette question est en lien avec l’un des dossiers précédents. L’année dernière, elle portait sur la communication tout comme le dossier 3 du sujet.

Tous les chapitres de ton cours n’ont pas la même probabilité de tomber à l’examen parce que chaque dossier est articulé autour d’un thème de ton programme : la communication, la distribution, le prix… et que tu as étudié 9 thèmes :

  1. Le consommateur est-il toujours rationnel dans ses choix ?
  2. La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer ?
  3. L’entreprise vend-elle un produit ou une image ?
  4. Le produit a-t-il un prix ?
  5. La grande distribution est-elle incontournable ?
  6. Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité ?
  7. Fidéliser ou conquérir : l’entreprise doit-elle choisir ?
  8. La mercatique durable est-elle un mythe ou une réalité ?
  9. La mercatique peut-elle être éthique ?

Tu ne peux pas prendre le risque de faire une impasse sur un thème mais tu peux raisonnablement te demander quels sont les chapitres à privilégier dans tes révisions.

Un thème n’est pas sorti en métropole depuis le sujet Piola en 2014 : l’éthique et le développement durable qui préoccupent les consomm’acteurs et les entreprises qui s’engagent dans des politiques RSE (thèmes 8 et 9).

Quelles sont les notions incontournables à connaître dans votre matière ?

Les notions incontournables correspondent tout d’abord aux thèmes incontournables : Comprendre le marché de l’entreprise et analyser le comportement du consommateur potentiel est un préalable à tous les sujets (thèmes 1 et 2). Mais, pour bien réussir cette épreuve, il faut surtout connaître le vocabulaire mercatique lié à chacun des thèmes. C’est vraiment le plus important car chaque question du sujet est centrée sur un mot de vocabulaire.

Par exemple : dans le sujet de l’année dernière, la question 1.1 était de caractériser l’offre globale de la casserole Mutine. L’offre globale est ici un mot-clé dont tu dois connaître la définition pour pouvoir répondre car c’est ce que le correcteur attend de toi. Si tu te contentes de donner sa dimension, sa couleur, son option, son délai de livraison et sa garantie, etc., sans distinguer ce qui constitue l’offre principale et l’offre associée, tu n’auras au mieux que la moitié des points de la question.

Concernant les outils mathématiques, il y a beaucoup de formules à connaître mais certaines sont incontournables comme : le taux d’évolution, les parts de marché, le calcul d’un prix (taux de marge, prix de vente TTC, seuil de rentabilité).

Comment bien préparer son épreuve dans cette matière ?

La meilleure façon de bien préparer cette épreuve est de travailler par étape. Si tu concentres tes révisions sur les deux derniers mois voire les deux dernières semaines, c’est plus compliqué car ton cerveau ne peut pas assimiler toutes ces notions et tout ce vocabulaire en une seule fois.

La première étape est, pour chaque chapitre, de faire une liste de mots-clés à apprendre et à revoir régulièrement. Récite-les à haute voix à qui veut bien t’écouter, même si c’est ton animal de compagnie. Fais des quiz de vocabulaire, c’est aussi une excellente façon de t’autoévaluer.

La deuxième étape (au moment de ton bac blanc) est de t’entraîner à la méthodologie de l’épreuve pour les questions des trois dossiers et la question de gestion de la dernière partie (voir conseil méthodo ci-après).

La dernière étape (environ un mois avant l’épreuve) est l’étape du bachotage. Récupère les sujets des années précédentes, au moins trois ou quatre. Tu n’es pas obligé de les faire entièrement mais lis les questions posées et applique les conseils méthodo.

Comment gagner facilement des points dans cette matière ?

Difficile de répondre à cette question. Il n’y a pas forcément de points faciles à gagner mais sache que la dernière partie, sur la question de gestion, compte en général pour 25% de la note. Donc, pas question de faire l’impasse !

Ensuite, tu peux gagner des points facilement si tu connais le vocabulaire et que tu donnes une définition de chacun des mots-clés de la question.

Enfin, tu auras forcément une question posée où tu devras utiliser des outils mathématiques : note les formules et explique ton raisonnement.

Quelles sont les erreurs fréquentes des élèves dans cette matière ?

Les erreurs les plus fréquentes sont de plusieurs types :

En premier lieu, les erreurs liées à des confusions sur le vocabulaire : confondre, par exemple, position concurrentielle et positionnement. Elles peuvent facilement être corrigées grâce à un apprentissage régulier.

Ensuite, les erreurs liées à un manque de confiance en soi sur certaines compétences attendues comme sur l’utilisation des outils mathématiques. Deux erreurs classiques : la première consiste à ne pas utiliser l’annexe comprenant des chiffres pour répondre à la question.

Typiquement, lorsque la question porte sur l’analyse du marché ou de la concurrence, et que l’annexe propose un tableau avec des chiffres d’affaires, il faut forcément utiliser des outils mathématiques comme le taux d’évolution et le calcul d’une part de marché pour répondre correctement à la question. La deuxième erreur, est de croire que l’on est mauvais en mathématiques et d’abandonner sans essayer.

D’autres erreurs concernent plutôt la méthodologie utilisée pour répondre aux questions ou rédiger la question de gestion.

Enfin, la dernière est de faire l’impasse ou de passer trop peu de temps sur la dernière partie : la rédaction de la question de gestion, qui compte pourtant pour 25% de la note. C’est comme si tu étais noté sur 15 au lieu de 20, tu perds 5 points d’un coup, difficile de les rattraper sur d’autres questions !

Quels sont vos conseils de méthodo ?

Plusieurs conseils :

Tout d’abord sur la gestion du temps pendant l’examen. Il faut être stratège. Les quatre parties de l’examen sont à peu près de « poids » équivalents : trois dossiers sur 30 points et une question de gestion sur 30 points.

Sur les quatre heures, tu dois donc en prévoir une pour la dernière partie « la question de gestion ». Il te reste donc trois heures pour trois dossiers, soit à peu près une heure pour chacun d’entre eux. Si tu gères ton temps en prenant en compte ce principe de répartition, tu maximises tes points.

En ce qui concerne, la méthodologie des trois premiers dossiers :

Lis toutes les questions du dossier 1 : tu éviteras ainsi l’erreur de « t’étaler » sur la première question et de développer des éléments qui sont demandés dans la deuxième question !

Reprends la lecture de la première question : elle est centrée sur un ou des mot(s)-clé(s) lié(s) au vocabulaire de mercatique. Surligne le ou les mot(s)-clé(s) et note sur le sujet ou sur ton brouillon sa définition.

Entoure le verbe de la question pour comprendre ce que l’on te demande. « Analysez », « caractérisez », « listez », « appréciez », « identifiez », « déterminez »… Tous ces verbes ont un sens différent. Pas toujours facile ! En général, mes élèves ont beaucoup de mal, notamment avec le verbe « appréciez », qui nécessite de développer les aspects positifs et négatifs.

Repère l’annexe ou les annexes qui correspond(ent) à la question en lisant leur titre. Les annexes sont dans l’ordre des questions.

Surligne dans l’annexe les éléments pour répondre à la question.

Sans brouillon préalable, rédige ta question en donnant d’abord la définition du mot-clé et en illustrant avec les annexes.

Un focus conseil méthodologique pour les questions nécessitant des calculs :

Dès que c’est possible (au moins trois calculs avec la même formule), présente tes résultats dans un tableau en notant la définition utilisée mais n’écris pas tous tes calculs. C’est une perte de temps inutile.

Pour les autres calculs, le calcul d’un prix de vente par exemple, explique toutes les étapes de ton raisonnement.

Pour la question de gestion :

Repère le ou les mot(s)-clé(s) de la question et note la définition.

Exemple : une distribution multicanale contribue-t-elle à fidéliser le client ? (sujet Kusmi Tea - 2019)

Les deux mots en gras sont des mot(s)-clé(s).

Repère dans les dossiers précédents les questions qui peuvent se rapporter à ce sujet :

Le dossier 2 du sujet Kusmi Tea portait sur la distribution, les réponses aux questions posées peuvent t‘aider à trouver des arguments.

La question de gestion se présente le plus souvent sous forme de question (logique !), il faut trouver un plan en deux parties du type « oui/non » ou « oui/mais il existe d’autres facteurs ».

Sur ton brouillon, fais un tableau en deux colonnes, reprenant les deux parties de ta synthèse.

Note au moins deux idées (arguments) dans chaque colonne du tableau (aide-toi des réponses que tu as données dans le dossier correspondant) et trouve des exemples d’entreprises pour illustrer ton idée. Je te conseille de t’appuyer sur l’entreprise qui t’est donnée dans le sujet.

Rédige l’introduction en définissant les mots-clés et en notant la question de gestion posée, puis donne les deux parties que tu vas développer.

Rédige les deux parties en sautant une ligne entre chaque argument et chaque partie : n’oublie pas les connecteurs logiques pour introduire tes arguments, exemples et parties. Fais des phrases courtes : utilise le plus possible le vocabulaire mercatique.

La conclusion est courte et n’est pas vraiment obligatoire, une ligne pour résumer tes deux parties.

Relis-toi pour les fautes d’orthographe et les mots manquants.

Tu peux rendre ta copie, serein.e.

Comment bien préparer / optimiser mes révisions ?

Est-ce que tu peux réviser trois thèmes et faire l’impasse sur les autres ?

Non, à moins d’avoir une boule de cristal, tu ne peux pas prendre le risque de faire une impasse sur un thème mais tu peux raisonnablement te demander quels sont les chapitres à privilégier dans tes révisions.

Tout d’abord, les incontournables.

Deuxième astuce, regarder l’actualité du marketing.

Le créateur du sujet peut avoir été influencé par les grandes tendances de cette année et qui sont en lien avec ton programme. Quels ont été les faits marquant cette année ?

Par exemple : la grande distribution a tendance à perdre des parts de marché, le e-commerce progresse encore, l’omni canal se développe (thème 5).

Et pour finir, lister les thèmes récurrents, qui sortent plus souvent que les autres.

D’ailleurs, voici les thèmes les plus abordés dans les sujets des cinq dernières années :

  • La communication (thème 6)
  • La distribution (thème 5)
  • La marque (thème 3)

Se focaliser sur les sujets probables peut être un bon moyen pour optimiser tes révisions mais, pour réussir ton épreuve, tu dois aussi être stratège !

À savoir : avant l’épreuve il faut te préparer efficacement, et pendant l’épreuve gagner le plus de points facilement.

Donne ton avis !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?