Synchronisation et coopération - Spé Systèmes d'Information et de Gestion - Terminale STMG

Synchronisation et coopération - Spé Systèmes d'Information et de Gestion - Terminale STMG

Ce cours vous est proposé par digiSchool bac STMG spé SIG sur la synchronisation et coopération.

Notre professeur va vous parler de la Synchronisation et coopération dans ce cours de terminale STMG en spécailisation systèmes d'information et de gestion. Découvez les facteurs clés de réussite ou de risques d'un projet de SI. Par la suite, finissez cette leçon sur l'intéraction des acteurs du projet de SI.

Téléchargez ci-dessous ce cours gratuit de SIG bac STMG sur la Synchronisation et coopération !

Synchronisation et coopération - Spé Systèmes d'Information et de Gestion - Terminale STMG

Le contenu du document

 

En quoi un projet de système d'information est-il une réponse au besoin d'évolution de l'organisation ?

 

Les facteurs clés de réussite d'un projet de SI 

 

Il est important de rappeler que la réussite technique d’un projet de SI ne suffit pas car le SI est utilisé par des utilisateurs, et s’ils ne l’appréhendent pas correctement et ne l’acceptent pas, le projet sera un échec.

Une part des échecs intervient donc lors de la phase d’exploitation par une non-utilisation ou une utilisation partielle d’un SI pourtant bien conçu techniquement mais qui n’a pas fait l’objet d’un accompagnement du changement suffisant (informer, convaincre, mobiliser, former). 

 

De nombreuses enquêtes démontrent que depuis 10 ans, les échecs diminuent. Ceci s’explique par la prise en compte des facteurs de succès des projets de SI et leur importance : 

Facteurs de succès des projets - Spé SIG - Bac stmg

 

 

Les risques encourus 

 

L’identification des risques du projet permet de les prévenir ou, lorsqu’ils surviennent, d’entreprendre des actions correctrices. On peut classifier ces risques en référence aux trois contraintes QCD : 

Contraintes Risques associés
Qualité

Internes :

- cahier des charges imprécis, incomplet, incohérent

- évolution du cahier des charges en coursz de projet

- risques techniques : incompatiblité, performances insuffisantes...

 

Externes :

- évolution des réglementations en cours de projet

- obsolescence des solutions choisies en cours de projet

Coût

- budget initial insuffisant pour le projet souhaité

- dépassement du budget en cours de projet

Délai

- délai initial trop court

- dépassement des dates butoir en cours de projet

 

Au-delà des contraintes QCD, il peut y avoir des risques : 

  • De fabrication associés au cahier des charges et aux difficultés techniques
  • De management liés aux coûts, aux délais et à la gestion des ressources dont l’équipe de projet (motivation, coordination, synchronisation…)

 

 

En début de projet, il est important d’identifier et de classer les différents risques pouvant intervenir durant le projet. 

 

La probabilité et l’importance des points critiques pouvant être classés par ordre de priorité ou d’exigence de surveillance : 

Exigence de surveillance = probabilité de survenance du risque  x  impact si le risque survient

 

 

L’intéraction des acteurs du projet de SI 

 

Les projets de système d’information mettent à contribution de nombreux acteurs « invités » : 

  • à participer à l’œuvre commune 
  • à coopérer à des instants T ou sur toute la durée du projet

 

 

Cette modalité de fonctionnement prend une dimension renouvelée avec les nouvelles façons de travailler, partager, contribuer collectivement notamment par les outils collaboratifs et canaux de transmission des messages (réseaux sociaux, forums…)

 

LA COOPERATION

La coopération suppose une organisation qui prévoit le mécanisme de la synchronisation des activités, dont le but est d’améliorer la performance notamment au regard du critère du temps. 

Ceci suppose d’avoir évalué la disponibilité des ressources, quelles qu’elles soient (humaines, matérielles, financières, informationnelles…)

 

Dans le cadre de la planification du projet de SI, la recherche de synchronisation des tâches sera un levier d’amélioration de la gestion du temps.

 

Rappel  : 

  • La synchronisation est le fait de faire d’accomplir simultanément des actions.
  • La coopération est l’action de participer à une œuvre commune.
  • La coopération suppose souvent de la synchronisation, mais pas systématiquement.

 

 

Toute la difficulté réside donc dans la capacité à repérer les activités qui peuvent être synchronisées dans le cadre d’une planification de projet de SI.

Mais pour cela il faut percevoir les avantages, mais aussi les difficultés que recouvre la coopération des acteurs du projet de SI.

Dans le cadre de la planification des activités, il est important de constater les zones à risques et les étapes du projet qui vont nécessiter de nouvelles coopérations. Une action de restructuration (adaptation) sera donc nécessaire au bon déroulement du projet de SI.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?