La planification - Spé Systèmes d'information et de Gestion - Terminale STMG

La planification - Spé Systèmes d'information et de Gestion - Terminale STMG

Découvrez ce cours proposé par digiSchool de bac STMG en spé SIG sur la planification.

Pour cela, notre professeur de spécialisation système d'information et de gestion terminale STMG vous propose de réfléchir sur les étapes du projet de SI, sur la planification à travers les tâches et le diagramme de Gantt et pour finir sur le suivi.

Télécharger gratuitement ci-dessous ce cours de Spécialisation SIG Bac STMG.

La planification - Spé Systèmes d'information et de Gestion - Terminale STMG

Le contenu du document

 

En quoi un projet de système d'information est-iil une réponse au besoin d'évolution de l'organisation ?

 

Les étapes du projet de SI 

 

L’avant-projet

 

  • Analyse des besoins
  • Définition des objectifs généraux
  • Etude de faisabilité (financier et technique)

 

Décision d’arrêt, de report du projet ou de son lancement.

 

Pendant le projet

 

  • Analyse et conception : 

 

o Choix des modalités de réalisation et de solutions techniques

o Fixation des contraintes QCD (cahier des charges, planification, budget)

 

 

  • Mise en place : développement des solutions techniques et organisationnelles

 

Tests et intégration :

o Vérification de l’installation et de son adéquation avec les besoins des différents utilisateurs

o Réajustements si nécessaires

o Recette : cela correspond à la validation d’une solution par son demandeur (le client)

 

 

  • Déploiement dans l’ensemble de l’organisation : présentation et formation sur le logiciel pour les utilisateurs

 

L’après-projet

Analyse et résultats du système en exploitation

Maintenance corrective et évolutive en fonction des nouveaux besoins du demandeur.

 

 

La planification

 

La planification est réalisée en fonction de contraintes : disponibilité des ressources, antériorités de certaines tâches, elle peut être mise en œuvre à l’aide d’un outil de planification, facilitant le partage de l’information, la simulation, le suivi des tâches et de leur niveau de criticité.

Le niveau de criticité d’une tâche pouvant évoluer au cours du projet, un effort d’anticipation est attendu de la part du chef de projet.

La planification est donc un moyen de suivre et d’accompagner l’évolution de l’organisation dans le temps afin notamment, de s’assurer que le temps du projet de SI est bien en phase avec celui de la stratégie globale de l’organisation.

 

Elle n’est jamais figée car elle comporte des contraintes inhérentes au projet et donc chaque tâche peut être critiquée en fonction d’une évolution donnée ou simulée. 

La planification est un outil de coordination des tâches liées au projet de SI précieux pour les acteurs du projet. Par soucis de simplification, le projet est découpé en tâches et cela permet de mettre en exergue les tâches nécessitant une attention particulière du fait de leur créativité. 

 

Un projet de SI découpé en tâches facilite donc l’organisation et le suivi : 

 

  • Elaboration d’une vue précise de l’ensemble des tâches à réaliser pour atteindre les objectifs
  • Mise en évidence des antériorités. Ce sont les tâches dont l’accomplissement et l’achèvement sont nécessaires au lancement des tâches suivantes)
  • Fixation d’étapes intermédiaires donnant lieu à validation
  • Planification de l’utilisation et de la disponibilité des ressources (humaines et matérielles)
  • Evaluation de la durée de réalisation (contrainte délai) en essayant
  • Mise en évidence des tâches critiques

 

 

Les tâches 

Une tâche :

 

  • Correspond à une charge de travail exprimée en jours-homme (qui est davantage une mesure d’ampleur et de coût que strictement de durée)
  • Nécessite parfois des tâches antérieures
  • Monopolise des ressources (humaines, matérielles, financières…)

 

Le lien entre la charge de travail et la durée de la tâche (en jours ouvrés) dépend des ressources allouées.

 

Une tâche critique

 

  • Est une tâche dont l’allongement de sa réalisation retarderait la fin du projet et décalerait toute la planification.

 

 

Grâce à des outils, on peut déterminer le chemin critique qui regroupent 

 

  • Les tâches critiques, qui par nature, se succèdent
  • Les tâches non critiques qui disposent d’une marge de réalisation 

 

 

La marge est le temps de retard que peut prendre une tâche sans affecter le bon déroulement du projet. Par conséquent, une tâche critique ne dispose pas de marge.

 

Exemple de découpage des tâches pour la création d'un site E-commerce - sig - stmg

 

Le diagramme de Gantt 

Le diagramme, établit par Henry Gantt, est un outil de visualisation graphique de l’enchaînement au cours du temps des tâches d’un projet.

Il se compose : 

 

  • D’une colonne en-tête : les libellés ou nom des tâches, de préférence dans leur ordre de réalisation
  • D’une ligne en-tête : une échelle de temps
  • De barres horizontales représentant les temps de réalisation des tâches (les ressources, humaines ou matérielles, utilisées peuvent être indiquées en surimpression)

 

 

Exemple de diagramme de Gantt - spé sig - tle stmg

 

La construction et l’actualisation du diagramme de Gantt est un moyen pour atteindre l’objectif de gestion de projet de SI. Il est établi de façon prévisionnelle en début de projet par le chef de projet.

 

Le diagramme de Gantt peut aussi être envisagé comme vecteur de communication et de collaboration entre les acteurs du projet : 

 

  • Différents instants du projet
  • Anticipation étapes futures (changements, criticité, conséquences juridiques, financières)
  • Amélioration possibles en modifiant les contraintes, partageant les informations en acteurs

 

 

 

Le suivi 

 

Pour chaque tâche ou pour l’ensemble du projet, le suivi s’appuie sur plusieurs composantes : 

 

  • Le temps prévu (lors de la planification initiale
  • Le temps passé (réellement constaté à une date de donnée et à l’issue d’une ou plusieurs tâches)
  • L’écart entre le temps passé et le temps prévu (positif en cas de retard, négatif en cas d’avance)
  • Le reste à faire (tâches restantes pour mener à bien le projet)

 

 

La constatation d’un écart positif ou d’un reste à faire trop important par rapport à une date butoir peut induire plusieurs types d’actions correctrice :

 

  • Accroître les ressources affectées à une tâche afin d’en raccourcir le temps de réalisation (ces ressources peuvent provenir d’une autre tâche, par conséquent allongée, disposant d’une marge temporelle)
  • Retarder le début d’une tâche afin de libérer des ressources

 

 

Exemple de suivi de diagramme - bac stmg - spé sig

Dans notre exemple, un retard final d’une semaine est à prévoir sauf si des réajustements sont réalisés pour corriger ce décalage.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?