Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre bac stmg ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Comment synthétiser fidèlement l'image de l'entreprise ? - Spé Gestion et Finance - Terminale STMG

Comment synthétiser fidèlement l'image de l'entreprise ? - Spé Gestion et Finance - Terminale STMG

Voici un cours de Spé Gestion et Finance pour la Terminale STMG, rédigé par notre professeur, sur le chapitre intitulé "Comment synthétiser fidèlement l'image de l'entreprise ?".

Dans cette leçon de spécialité gestion et finance, vous étudierez les principes comptables : le principe de prudence, mais aussi le principe d'indépendance des exercices et le principe de continuité de l'exploitation.

Téléchargez ce cours gratuit de spé Gestion et Finance niveau Terminale STMG sur le chapitre "Comment synthétiser fidèlement l'image de l'entreprise ?".

Document rédigé par un prof Comment synthétiser fidèlement l'image de l'entreprise ? - Spé Gestion et Finance - Terminale STMG

Le contenu du document

 

Notions :

 

  • Principe de prudence
  • Inventaire 

 

 

LES PRINCIPES COMPTABLES

LE PRINCIPE DE PRUDENCE

Le principe de prudence indique qu'il ne faut pas transférer sur les exercices futurs les incertitudes présentes susceptibles de peser lourdement sur le patrimoine (bilan) ou le résultat de l'entreprise (compte de résultat). Il faut alors faire preuve de pessimisme et non d’optimise. Il résulte de ce principe des traitements comptables particuliers.

 

  • A la clôture de l’exercice comptable, il faut évaluer le patrimoine de l’entreprise avec le maximum de précision (vision prudente du patrimoine à une date donnée)
  • Régulariser les comptes annuels qui doivent présenter une image fidèle de la situation financière et du patrimoine de l’entreprise
  • Les outils comptables permettant l’application de ce principe 
  • Les amortissements : qui permettent d’évaluer les actifs amortissables à chaque exercice comptable
  • Les dépréciations : qui permettent d’évaluer les actifs dont les dépréciations ne sont pas définitives, mais qui traduisent la situation de l’actif au moment de l’inventaire
  • Les provisions : visent à rendre compte d’un risque certain dont les conséquences probables interviendront dans le passif du bilan.

 

 

LE PRINCIPE D’INDEPENDANCE DES EXERCICES

L’entreprise doit arrêter ses comptes chaque année et rattache aux exercices comptables les charges et les produits s’y rapportant. C’est en appliquant ce principe que l’inventaire est essentiel pour rattacher ou exclure certaines charges ou produits de l’exercice. Des ajustements sont alors nécessaires :

 

  • pour rattacher à l'exercice N les produits ou les charges qui n'ont pas pu être comptabilisés du fait du retard dans l'établissement ou la réception de la pièce comptable
  • pour exclure des produits et des charges qui ont été comptabilisés alors qu'ils concernent totalement ou partiellement l'exercice suivant (N+1)

 

Ces décalages sont dus notamment au décalage entre l’enregistrement comptable de la facturation et de la réalisation de la charge ou du produit. Par exemple, les charges à payer ou les produits à recevoir concernent l’exercice N mais ne seront enregistrés qu’à l’exercice N+1. Par contre, les charges et les produits constatés d’avance concernent partiellement ou totalement l’exercice N+1, mais ils sont enregistrés à l’année N.

 

LE PRINCIPE DE CONTINUITE DE L’EXPLOITATION

Les comptes doivent permettre d’effectuer des comparaisons entre plusieurs exercices. L’entreprise est donc dans une optique de continuité de son exercice.

Inventaire 

Au moins une fois par an, l’entreprise a l’obligation d’effectuer un inventaire de son stock. Cet inventaire peut devenir plus systématique : on parle d’inventaire permanant

La méthode de valorisation des stocks doit être identique chaque année. Sinon, il faut l’expliquer en annexe.

Le stock des matières premières et approvisionnements est valorisé pour son coût d'acquisition (prix d'achat – remises + frais de transport). Pour les produits finis, c'est le coût de production qui est retenu. 

L’inventaire se réalise pour tous les produits stockés de l’entreprise : matières premières, marchandises, produits finis, en-cours. 

Deux écritures de régularisation du stock sont nécessaires : l'une pour annuler le stock de l'année précédente, l'autre pour valoriser le nouveau stock de l'année. Pour la variation de stocks des produits finis, on utilisera le compte 7135 et non un compte de charge (6).

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bacstmg.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?