Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Sciences de Gestion - Première STMG

Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Sciences de Gestion - Première STMG

Nous mettons à votre disposition ce cours de Sciences de Gestion niveau 1ère STMG, rédigé par notre professeur, sur le chapitre "Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ?".

Tout individu interagit avec d'autres individus en fonction de ses caractéristiques propres, des caractéristiques du groupe, et des relations entre chacun. Devenir acteur dans une organisation, c'est agir, communiquer et participer à la vie du groupe en tenant compte des trois principaux éléments synthétisés ci-après. Dans ce cours de Sciences de Gestion, vous verrez tout d'abord les principales caractéristiques du comportement de l'individu dans l'organisation : la personnalité de l'individu, les émotions, les différences de perception et le lien entre attitude et comportement. Vous étudierez ensuite la communication et le comportement de l'individu dans l'organisation, avec le groupe et les formes et composantes de la communication. Enfin, vous aborderez les phénomènes relationels dans l'organisation à travers les relations formelles et informelles, l'argumentation et l'influence, et la relation d'autorité.

Téléchargez ce cours gratuit de Sciences de Gestion niveau 1ère STMG ci-dessous sur "Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ?".

Document rédigé par un prof Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Sciences de Gestion - Première STMG
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

3597 téléchargements

Le contenu du document

 

Notions à acquérir : personnalité, émotion, perception, attitude, comportement, communication interpersonnelle, caractéristiques des groupes, identité et statut, référence et appartenance, cultures, normes, codes, rituels, attribution, représentations, stéréotypes, relations formelles et informelles, argumentation et influence, relation d’autorité

 

LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DU COMPORTEMENT DE L’INDIVIDU DANS L’ORGANISATION

LA PERSONNALITE DE L’INDIVIDU

La personnalité est l’ensemble des traits de caractère que l’individu partage avec les autres. L’individu agit et réagit selon 8 traits de personnalité principaux :

  • Introversion : individu qui a tendance à se replier sur lui-même. 
  • Extraversion : individu qui est davantage tourné vers l’autre.
  • Logique : individu plutôt rationnel et méthodique.
  • Affectif : individu qui réagit en fonction de ses émotions.
  • Stabilité : l’humeur de l’individu est stable, son comportement est constant et équilibré.
  • Instabilité : l’humeur de l’individu est changeante en fonction des circonstances.
  • Autonomie : individu qui agit et prend des décisions seul.
  • Soumission : individu qui agit sous dépendance d’un autre individu, il obéit.

 

Plus l’individu sait s’adapter aux situations, plus on considère que sa personnalité est « saine » pour être acteur dans l’organisation. 

 

LES EMOTIONS

On distingue six émotions de base que peuvent ressentir un individu : 

  • La joie : émotion qui apporte du bonheur.
  • La tristesse : émotion qui peut être vécue lors de la perte de quelque chose ou quelqu’un.
  • La colère : émotion qui peut survenir lorsque l’individu vit une situation qui ne lui convient pas. 
  • La peur : émotion qui apparaît face à une situation difficile, de danger.
  • Le dégoût : émotion qui fait ressentir à l’individu un sentiment de répulsion.
  • La surprise : émotion qui peut être ressentie par un individu qui vit une situation inattendue.

 

Les émotions peuvent se faire ressentir de manière plus ou moins intense en fonction de la personnalité de chacun et du contexte. Elles provoquent des manifestations propres à chacun qui peuvent être par exemple : rougeurs, augmentation du rythme cardiaque, difficultés pour s’exprimer, tremblements, etc. Dans tous les cas, l’émotion indique à la personne qu’il se passe quelque chose d’inhabituel et l’invite à s’adapter à la situation. 

 

LES DIFFERENCES DE PERCEPTION

Les 5 sens

Les individus perçoivent les éléments extérieurs grâce notamment aux 5 sens de l’Homme (le VAKOG) :

 

  • Visuel : vue.
  • Auditif : l’ouïe.
  • Kinesthésique : le toucher.
  • Olfactif : l’odorat.
  • Gustatif : le goût.

 

La perception

Chaque individu perçoit les situations de manière différente au travers de 4 phases : 

 

  • L’attention,
  • l’interprétation,
  • la compréhension,
  • la mémorisation.

 

 

La perception dépend de l’état dans lequel se trouve l’individu au moment de la situation, du contexte, de son niveau de connaissance, de ses préjugés et ses stéréotypes. Les différences de perception peuvent donc produire à des incompréhensions voire des conflits au sein d’une organisation. 

 

LE LIEN ENTRE ATTITUDE ET COMPORTEMENT

L’attitude 

L’attitude résume toutes les réactions internes de l’individu qui lui permettent de réagir de manière favorable ou non aux situations qu’il rencontre. Ses particularités sont en lien direct avec la personnalité et l’identité de l’individu mais également avec le contexte dans lequel il vit ainsi que son expérience personnelle. Elle est composée de trois éléments : 

 

  • la composante cognitive : ensemble des idées, connaissances, croyances d’un individu,  
  • la composante affective : sentiments de l’individu, 
  • la composante conative (ou comportementale) : manière d’agir et de se comporter de l’individu. 

 

 

L’attitude d’un individu révèle son état intérieur et permet aux autres individus de le comprendre et de s’adapter. 

 

Le comportement

Le comportement reflète l’attitude de l’individu, il est constitué d’actions et réactions observables par les autres personnes. 

 

LA COMMUNICATION ET LE COMPORTEMENT DE L’INDIVIDU DANS L’ORGANISATION

L’individu est un être social qui évolue dans de nombreux groupes : famille, école, associations…(1.) Au sein de ces groupes, il communique avec les autres individus sous différentes formes (2.), acquiert des règles, une culture et noue des relations plus ou moins formelles pour se construire une identité et s’adapter à l’organisation (3.).

 

LE GROUPE

Un groupe est constitué d’un ensemble d’individus qui interagissent, respectent les mêmes règles, ont un même objectif et ce dans le partage de valeurs communes. On distingue deux types de groupe : 

 

  • groupe d’appartenance : l’individu appartient à différents groupes d’appartenance sans qu’il l’ait choisi - ex. : famille, école, etc.
  • groupe de référence : l’individu peut également souhaiter intégrer d’autres groupes qu’il identifie comme modèles - ex. : équipe de sport, groupe de collègues, etc.

 

 

LES FORMES ET LES COMPOSANTES DE LA COMMUNICATION 

Les formes de la communication 

En fonction de la situation et des objectifs à atteindre, un individu peut interagir selon trois formes de communication : 

 

  • communication interpersonnelle : échanges entre deux individus - exemple : discussion entre un parent et un enfant, 
  • communication de groupe : échanges entre plusieurs individus - exemple : discussion entre les parents et leurs enfants, 
  • communication de masse : informations qui s’adressent à un grand nombre de personnes via des outils technologiques adaptés - exemple : diffusion d’un discours à la télévision, information sur des affiches, etc. 

 

 

Les composantes de la communication

La communication est un processus qui implique différents facteurs : 

 

  • les acteurs : l’émetteur transmet un message à un récepteur, 
  • le message : c’est le contenu du message, les informations peuvent être transmises de manière formelle ou informelle, verbale ou non verbale, 
  • le code : un langage particulier est utilisé pour transmettre l’information - exemple : la langue française, le langage informatique, etc.
  • le canal : le message peut être transmis par écrit ou oral, en direct (échanges en face à face) ou indirect (par e-mail par exemple), 
  • le contexte : éléments permettant de comprendre dans quel environnement ont lieu les échanges. 

 

 

L’INDIVIDU AU SEIN DU GROUPE

Le statut et l’identité au sein du groupe

Au sein d’un groupe, un individu est identifié grâce à :

 

  • son statut : la position sociale qu’occupe l’individu par rapport aux autres membres du groupe - ex. : Chef d’entreprise qui a un rôle par rapport aux autres membres du groupe de l’entreprise, 
  • son identité : l’ensemble des caractéristiques permettant de définir l’individu - exemple : nom & prénom, âge de la personne, son histoire, sa culture, etc.

 

 

L’adaptation de l’individu à une organisation

Le groupe impose à l’ensemble des individus qui le compose, le partage et le respect de valeurs (ex. : le respect), normes (ex. : règlement intérieur), rituels et codes (ex. : se serrer la main pour se dire bonjour). 

Les trois notions s’imbriquent les unes dans les autres : 

Les valeurs sont des idéaux qui se traduisent par…

… des normes qui sont des règles qui impliquent…

… des rituels qui sont des comportements.

Toutes les valeurs, normes et rituels permettent d’identifier la culture de l’organisation. La culture influence les individus dans leur manière de penser et d’agir mais leur permet également de se repérer plus facilement dans le fonctionnement du groupe pour s’y adapter et interagir avec les autres membres. Le partage d’une même culture conduit à des comportements homogènes au sein du groupe. 

Les individus peuvent parfois interpréter les situations au sein d’un groupe et agir de manière inadaptée : 

 

  • processus d’attribution : chacun peut consciemment ou inconsciemment interpréter le comportement d’un individu en l’expliquant par sa représentation de la personne, attributions internes (sa personnalité, son attitude, etc.) ; ou par l’explication de causes environnementales, attributions externes (chance, hasard, etc.). 
  • représentation sociale : ensemble d’informations, d’opinions et de croyances partagées au sein d’un groupe social qui a sa propre représentation des choses, pas forcément justifiée et vérifiée (exemple : les bons élèves ne sont jamais absents), 
  • stéréotypes : l’individu peut se construire à tort un ensemble de croyances vis-à-vis d’autres groupes (ex. : les femmes sont moins bonnes conductrices).

 

 

LES PHENOMENES RELATIONNELS DANS L’ORGANISATION

LES RELATIONS FORMELLES ET INFORMELLES

Dans l’organisation, chaque individu a une place particulière qui lui permet d’interagir avec les autres en fonction de son positionnement. L’organigramme est le document officiel représentant les liens entre chacun. 

En situation de travail, les relations formelles et informelles se croisent au quotidien :

 

  • relations formelles : qui obéissent à des règles, elles sont organisées et contrôlées par la hiérarchie, 
  • relations informelles : échanges spontanés basés principalement sur les liens personnels qui se créent entre individus en dehors du cadre de contrôle de la direction. 

 

 

L’ARGUMENTATION ET L’INFLUENCE

L’argumentation

L’argumentation consiste à mettre en œuvre un raisonnement structuré pour exprimer à un individu ou un auditoire de bonnes raisons pour qu’il adhère à notre opinion. 

Pour convaincre sans pour autant manipuler le ou les interlocuteur, l’individu peut s’appuyer sur différentes types d’arguments : 

 

  • l’argument de communauté : faire appel à un des valeurs partagées par tous,
  • l’argument d’autorité : faire référence à un expert et/ou une autorité reconnue par l’auditoire pour sa compétence et son expérience, 
  • l’argument d’analogie : établir une correspondance ou une opposition avec une autre situation comparable, 
  • l’argument de cadrage : se focaliser sur un aspect de la question, chercher un éclairage différent.

 

 

Les phénomènes d’influence

L’influence est la modification du comportement ou des opinions d’un individu en raison de pressions exercées par une ou plusieurs autres personnes. 

Dans toute situation de communication, il existe des enjeux. Pour influencer, l’individu peut faire appel à :

 

  • l’affectif ou à l’émotionnel : la personne s’appuie sur les émotions et les sentiments de l’autre - exemple : “en tant que meilleure amie, tu peux me donner les réponses du devoir ?”
  • au sentiment d’appartenance : la personne s’appuie sur les comportements attendus au sein du groupe d’appartenance de l’acteur influencé - exemple : “En tant que gréviste, tu devrais nous aider à casser le matériel de production.”
  • à l’argumentation logique : la personne met en avant les avantages que la personne influencée aurait à modifier son comportement ou son opinion - exemple : “Si tu fais grève, tu n’auras pas besoin de venir travailler ce week-end.”

 

 

Au sein de groupes restreints, deux types d’influence peuvent s’exercer : 

 

  • l’influence de la majorité : elle s’appuie sur le conformisme, c’est à dire l’alignement de l’opinion et du comportement de chacun sur la majorité, qui permet de faire pression sur les individus n’ayant pas la même vision des choses pour qu’ils se rallient à la majorité, 
  • l’influence de la minorité : elle s’appuie sur la minorité active qui même si elle est en petit nombre peut réussir à influencer le reste du groupe si elle adopte une position claire, ferme et constructive pour faire avancer le groupe. 

 

 

Le leadership

Le leadership est un processus d’influence qui amène une personne à mener le groupe vers la réussite des objectifs prédéfinis. 

Il existe deux types de leaders : 

 

  • le leader de droit : il est identifié de par son statut qui lui permet d’exercer une autorité sur le reste du groupe, 
  • le leader de fait : il tient sa légitimité de manière informelle dans le groupe qu’il acquiert grâce à ses qualités qui le propulse au rôle de leader (ex. : charisme). 

 

 

LA RELATION D’AUTORITE 

L’autorité est la capacité d’un individu à imposer et donner des ordres grâce à sa position hiérarchique. C’est la hiérarchie qui fixe l’organisation entre les salariés qui subissent les décisions, les subordonnés, et ceux qui possèdent le pouvoir de décision, les supérieurs. 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

kdir
5 5 0
20/20

Superbe leçon, très complète, tout ce qu'il faut savoir y est :-)

par - le 02/10/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?