Comment la gestion d'une organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ? 3/3 - Sciences de Gestion - Première STMG

Comment la gestion d'une organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ? 3/3 - Sciences de Gestion - Première STMG

Découvrez ce cours de Sciences de Gestion pour la 1ère STMG, rédigé par notre professeur, consacré à la dernière partie du chapitre "Comment la gestion d'une organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ?".

Une entreprise cherche à créer de la richesse, c’est ce que mesure la valeur ajoutée. Cette richesse est répartie entre les différentes parties prenantes et donne lieu au paiement d’une taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Consultez également le cours sur la valeur financière (1/3) et le cours sur la valeur perçue (2/3).

Téléchargez gratuitement ce cours de Sciences de Gestion ci-dessous sur la valeur ajoutée d'une entreprise !

Document rédigé par un prof Comment la gestion d'une organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ? 3/3 - Sciences de Gestion - Première STMG
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

1369 téléchargements

Le contenu du document

 

Notions à acquérir : Valeur financière (fondée sur le revenu, à partir du compte de résultat ;  fondée sur le patrimoine, à partir du bilan financier) ; Valeur perçue (image de marque, notoriété, satisfaction, qualité) ; Valeur sociale ; création et répartition de la valeur ajoutée, taxe sur la valeur ajoutée ; 

 

Gérer une entreprise participe à la création de la valeur de cette entreprise. On peut distinguer plusieurs valeurs : la valeur financière et la valeur perçue, la valeur ajoutée et la valeur sociale. Cette troisième partie sera consacrée à la valeur ajoutée ainsi qu’à la valeur sociale de l’entreprise. La valeur financière et la valeur perçue ont été abordées dans les fiches précédentes.

 

LA VALEUR AJOUTEE 

DEFINITION ET MESURE DE LA VALEUR AJOUTEE

 

  • Définition de la valeur ajoutée

 

La Valeur ajoutée (VA) mesure la richesse créée par les agents économiques et notamment par l’entreprise du fait de son activité. Il s’agit d’une notion fondamentale :

➜ En économie : la somme de toutes les valeurs ajoutées permet d’obtenir le Produit Intérieur Brut (PIB) d’un pays.

➜ En gestion : la VA représente la richesse que l’organisation a réellement créée.

 

 

  • Mesure de la valeur ajoutée

 

L’activité d’une entreprise nécessite l’achat de matières premières, d’énergie et de biens intermédiaires qui sont utilisés et transformés pendant le processus de production : ce sont les consommations intermédiaires. La valeur du produit fini vendu par l’entreprise est supérieure à la somme des consommations intermédiaires, on parle de la valeur ajoutée créée par l’organisation :

Valeur ajoutée = Chiffre d’affaire – Consommations intermédiaires

 

Le chiffre d’affaire est le résultat de la vente des biens ou des services produits par l’entreprise :

Chiffre d’affaire = Quantité de produits vendus x Prix

 

REPARTITION DE LA VALEUR AJOUTEE

La répartition de la valeur ajoutée se fait entre les différentes parties prenantes de l’entreprise et constitue un véritable enjeu économique et social.

 

 

  • La répartition entre les différentes parties prenantes

 

Les différents acteurs de l’entreprise sont amenés à  bénéficier de la répartition de la valeur ajoutée :

➜ Les salariés de l’entreprise perçoivent un salaire en rémunération du travail fourni. Parfois, ils peuvent également toucher une prime de participation aux résultats de l’entreprise ;

➜ Les organismes sociaux perçoivent les cotisations sociales qui permettent d’assurer les salariés contre les risques de la vie (maladie, chômage et vieillesse) ;

➜ Les banques perçoivent les intérêts des emprunts qu’elles ont accordés à l’entreprise afin de développer son activité ;

➜ L’Etat collecte les impôts en contrepartie des services publics dont l’entreprise bénéficie : infrastructures, éducation et formation… ;

➜ Les associés ou les actionnaires reçoivent des dividendes car ils ont pris le risque d’investir dans l’entreprise ;

➜ L’entreprise peut conserver une partie de la valeur ajoutée afin d’autofinancer ses futurs investissements.

 

 

  • Les enjeux de la répartition de la valeur ajoutée

 

La répartition de la valeur ajoutée par l’entreprise implique des compromis dans la mesure où les intérêts de chaque partie prenante sont en concurrence :

➜ La rémunération des salariés doit être suffisante pour maintenir leur pouvoir d’achat, et, donc leur niveau de consommation, mais également afin d’entretenir leur motivation au travail. 

➜ Les associés et les actionnaires doivent percevoir des dividendes suffisants pour continuer à investir.

➜ L’entreprise a intérêt à conserver une partie de la valeur ajoutée afin de financer elle-même ses investissements par le biais de l’autofinancement.

 

L’entreprise va donc devoir répartir la richesse en tenant compte des intérêts contradictoires des différents acteurs pour éviter les conflit.

 

MECANISME DE LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

 

  • Définition de la TVA

 

La Taxe sur la Valeur Ajoutée est un impôt indirect sur la consommation, collecté  par l’entreprise pour le compte de l’Etat, qui pèse sur le consommateur. La TVA représente près de 50% des recettes fiscales. Une partie du prix payé par le consommateur lorsque celui-ci achète un bien ou un service est ainsi reversée par l’entreprise aux services fiscaux de l’Etat. La TVA est donc neutre pour l’entreprise.

Le prix d’un produit peut être représenté de la manière suivante :

Prix TTC = Prix HT + Montant de la TVA

 

 

  • Variabilité des taux

 

L’impôt collecté par l’entreprise correspond à un pourcentage de la valeur ajoutée créée par cette dernière. Les taux de TVA varient en fonction des produits taxés :

➜ Taux super réduit de 2,1%  pour les médicaments remboursés par la sécurité sociale et les journaux…;

➜ Taux réduit de 5,5 % pour les produits alimentaires de première nécessité, les fruits et les légumes frais, les abonnements de gaz et d’électricité, les équipements et services pour les personnes handicapées…;

➜ Taux intermédiaire de 10 % pour la plupart des loisirs (concert, livres, hôtels), et transports de voyageurs…;

➜ Taux normal de 20% pour les autres produits comme les produits manufacturés, les voitures… 

 

 

  • TVA déductible et TVA collectée

 

La TVA ne se calcule que sur la valeur ajoutée créée : l’entreprise n’a pas à payer de taxe sur ses consommations intermédiaires. Dès lors, au moment où l’entreprise achète des produits à ses fournisseurs, la TVA est déductible. Lorsque l’entreprise reverse la TVA qu’elle a collectée à l’Etat, elle déduit le montant de la TVA qu’elle a elle-même payée à ses fournisseurs :

TVA reversée = Tva collectée – TVA déductible

 

LA VALEUR SOCIALE

Au-delà de la valeur économique, les organisations créent aussi de la valeur sociale. La préservation de l’environnement, le bien être des salariés, la santé des consommateurs sont des finalités que l’entreprise peut choisir d’intégrer :

➜ De plus en plus d’entreprises développent des technologies moins énergivores et tentent de réduire leurs consommations en matières premières ou en énergies. Ces décisions ont souvent un fondement économique  mais peuvent aussi avoir pour objectif de participer à un développement plus durable :

Exemple : Réduction du poids des emballages par Danone ; utilisation de matières premières issues d’une filière équitable ; 

➜ Certaines entreprises font de la santé des consommateurs une priorité :

Exemple : Recherche d’une alternative à l’huile de palme, dont la consommation est de plus en plus remise en cause, pour les biscuits de la marque Bjorg ou pour les marques de pâte à tartiner.

➜ D’autres entreprises mettent en avant le bien-être de leurs salariés en améliorant les conditions de travail :

Exemple : Mise à la disposition de salles de repos ou de salles de jeux, création de crèches d’entreprise ou mise à disposition d’un service de conciergerie par des entreprises comme Google ou Facebook.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

Christophe2
5 5 0
20/20

Le document, en trois parties, explique bien tous les fondamentaux de l'entreprise et du service "Comptabilité" et des autres services ainsi que les informations données par celle-ci (entreprise) par ses bilans annuels publiés.

par - le 15/11/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?