Sur quoi portent les décisions et comment sont-elles prises ? - Management des organisations - Bac STMG

Sur quoi portent les décisions et comment sont-elles prises ? - Management des organisations - Bac STMG

Télécharge gratuitement cette fiche de révisions de management pour les 1ères STMG. Ce cours est rédigé par un professeur certifié !

Cette fiche s’intitule « Sur quoi portent les décisions stratégiques et comment sont-elles prises ? » et constitue la deuxième fiche du thème « Le management stratégique : le choix des objectifs et le contrôle stratégique ».

digiSchool t'accompagne toute l'année dans tes révisions du bac STMG grâce à de nombreux cours, quiz, annales corrigées, LIVES de révisions et vidéos de notions dans toutes les matières !

Document rédigé par un prof Sur quoi portent les décisions et comment sont-elles prises ? - Management des organisations - Bac STMG

Le contenu du document

PRÉREQUIS

  • Fonctions du management
  • Management stratégique, management opérationnel
  • Finalités des entreprises, des organisations publiques et des associations
  • Objectifs stratégiques

OBJECTIFS

  • Notions à acquérir : Décisions stratégiques ; offre ; information et information imparfaite ; planification stratégique et stratégie émergente ; processus de décisions.
  • Objectifs en fin de fiche :  Identifier les décisions stratégiques ; analyser le processus de prise de décision et ses limites.  

Introduction

Compte tenu des objectifs fixés, le management consiste à faire des choix stratégiques qui engagent l’organisation sur le long terme et déterminent particulièrement son offre (bien et service marchand ou non marchand).

I. LES DÉCISIONS STRATÉGIQUES ET LES CONSÉQUENCES SUR L’OFFRE DE L’ORGANISATION

A. Les décisions stratégiques

Les décisions stratégiques sont peu fréquentes. Elles engagent l’organisation sur le long terme et entraînent souvent des changements importants. Elles sont donc souvent irréversibles : il est difficile de revenir en arrière après avoir mobilisé autant de moyens humains ou financiers par exemple. Enfin, elles sont prises par la direction, lorsque cette dernière définit les lignes stratégiques.

À RETENIR. Les décisions stratégiques sont peu fréquentes, engagent l’organisation sur le long terme, sont souvent irréversibles et sont prises par la direction.

B. Les conséquences sur l’offre de l’organisation

Afin de répondre aux besoins de leurs usagers/adhérents/clients, les organisations mettent en place une offre de produits (biens et/ou services). Les entreprises cherchent à satisfaire leurs clients en leur vendant des produits afin de réaliser un profit (finalité lucrative). On parle de bien et service marchand.  

Les organisations publiques fournissent des services publics (non marchands). Ils sont fournis à titre gratuit ou à un prix économiquement peu significatif. Pensez par exemple au nettoyage des plages publiques sur lesquelles vous pouvez vous promener. On ne vous réclame pas le paiement d’un prix lorsque vous y accédez. Le nettoyage est pris en charge par la collectivité.

À RETENIR. L’offre d’une entreprise est constituée de biens et services marchands, tandis que les organisations publiques et les associations proposent des services non marchands.

Les décisions stratégiques permettent d’effectuer des choix qui auront une incidence sur l’offre de biens et services. Elles vont entrainer un élargissement de l’offre ou une réduction de cette dernière, dans la mesure où l’organisation souhaite se concentrer sur son cœur d’activité. Dans le même temps, elles vont permettre à l’organisation d’élargir sa clientèle, où de se différencier des concurrents.

Pour les entreprises, les décisions stratégiques sont élaborées au niveau global, puis elles sont ensuite déclinées par métiers. Le métier correspond à ce que l’entreprise fait et sait faire (compétences, savoir-faire). Si les décisions prises concernent un élargissement des activités, elles impliqueront de nouveaux métiers. Mais l’organisation peut décider de se concentrer sur son cœur de métier, c’est-à-dire ce qu’elle sait faire le mieux.

Par exemple, l’entreprise japonaise Nintendo, née en 1889, a commencé par concevoir et vendre des cartes à jouer traditionnelles appelées « hanafuda » avant de se lancer dans les jeux vidéo dans les années 1980.

Pour les organisations publiques et les associations, les décisions stratégiques sont liées aux missions qui leur sont assignées ou qu’elles se sont fixées.

II. LE PROCESSUS DE DÉCISION

A. Les étapes de la prise de décision

L’organisation doit planifier la décision stratégique en plusieurs étapes :

  • Identification du problème. Il faut pouvoir identifier et analyser le problème (recherche d’informations en amont afin de bien comprendre la situation) ; 
  • Recherche de solutions. Il faut identifier les solutions qui permettront de résoudre le problème ; les idées sont alors examinées et évaluées ;
  • Choix d’une solution. Il faut alors choisir une solution parmi toutes les possibilités ; 
  • Mise en œuvre de la solution choisie. L’ensemble des dirigeants et du personnel appliquent concrètement les solutions choisies ;
  • Contrôle de l’efficacité. Les solutions appliquées font l’objet d’un contrôle afin de vérifier si les résultats obtenus sont conformes aux résultats prévus dès le départ (des actions correctrices seront mises en œuvre en cas d’écarts, voire un changement de stratégie).

B. La recherche d’informations

L’étape de recherche d’information est déterminante pour la prise de décision. Une information doit être de qualité, c’est-à-dire remplir plusieurs critères. Elle doit être :

  • Actuelle : il faut vérifier la date de mise à jour, une information trop ancienne peut conduire à prendre de mauvaises décisions ;
  • Vérifiable : la source doit être de qualité et l’information doit pouvoir être vérifiée (il faut faire le tri sur Internet notamment) ;
  • Pertinente : elle doit être en lien avec le problème posé ;
  • Claire : elle doit être compréhensible afin de faciliter la prise de décision.

À RETENIR. Une information est de qualité lorsqu’elle est actuelle, vérifiable, pertinente et claire. Elle est imparfaite lorsque les décideurs ne disposent pas de toute l’information disponible, faute de temps ou de moyens.

 Les décisions sont prises dans un contexte donné compte tenu de l’information disponible, de sa qualité et de la capacité à la traiter. Les dirigeants n’ont pas toujours accès à l’information disponible ou nécessaire lors de la prise de décision, faute de temps ou de moyens. On parle alors d’information imparfaite.

III. LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE ET LA STRATÉGIE ÉMERGENTE

La planification stratégique des décisions consiste à définir celles-ci à l’avance et à planifier leur mise en œuvre dans le temps.

Certains éléments, comme la stratégie des concurrents par exemple, la conjoncture économique et sociale ou les innovations technologiques, peuvent cependant perturber la mise en œuvre des décisions prises, ce qui contraint l’organisation à modifier sa stratégie initiale par des actions appropriées. L’organisation peut donc être amenée à réagir de manière rapide en mettant en œuvre une stratégie « émergente ».

À RETENIR. La planification stratégique des décisions consiste à définir celles-ci à l’avance et à planifier leur mise en œuvre dans le temps, tandis que la stratégie émergente consiste à adapter la stratégie à l’évolution de l’environnement.

Conclusion

Les décisions sont prises dans un contexte donné compte tenu de l’information disponible, de sa qualité et de la capacité à la traiter. Ces décisions sont intégrées dans un processus planifié ou émergent en fonction des circonstances.

LE PETIT + DANS TA COPIE

  • Les questions sur les décisions stratégiques sont fréquentes dans les sujets type bac ! Lorsque vous répondez, pensez à illustrer chacun des aspects de la décision stratégique (peu fréquent, irréversible, engage l’organisation sur le long terme, prise par la direction) par des éléments du sujet.

POUR ALLER PLUS LOIN …

  • Minority Report est un film sorti en 2002. Adapté de la nouvelle du même nom de Philip K. Dick, Steven Spielberg place le spectateur dans un univers futuriste (années 2050) où John Anderton (Tom Cruise) est membre de Précrime, une unité gouvernementale utilisant les dons de précogs, pour arrêter les criminels avant leur passage à l’acte. Même 16 ans après sa sortie, certains détails du film impressionnent par leur caractère visionnaire (véhicules autonomes, réalité virtuelle…). Ce film permet de prendre du recul sur la prise de décision !
  • Réviser en vidéo ? C’est possible avec digiSchool ! Voici une playlist comprenant l’ensemble de nos cours de management.
    • https://www.youtube.com/watch?v=ZWLAbyf_yRs&index=1&list=PLxWYUus9YBzVUOzmLx8mzDMTwf246p6Jt
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?