Qu'est-ce qu'une organisation ? - Management des Organisations - 1ère STMG

Qu'est-ce qu'une organisation ? - Management des Organisations - 1ère STMG

Découvrez le premier chapitre du programme de management des organisation du Bac STMG en 1ère, rédigé par notre professeur, intitulé "Qu'est-ce qu'une organisation ?".

Téléchargez gratuitement ce cours de management des organisations niveau Première STMG ci-dessous intitulé "Qu'est-ce qu'une organisation ?"

digiSchool t'accompagne toute l'année dans tes révisions du bac stmg grâce à de nombreux cours, quiz, annales corrigées, LIVES de révisions et vidéos de notions.

Document rédigé par un prof Qu'est-ce qu'une organisation ? - Management des Organisations - 1ère STMG
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

4 Avis > Donne ton avis

17340 téléchargements

Le contenu du document

Cette fiche s’intitule « Qu’est-ce qu’une organisation » et constitue la première fiche du thème « Le rôle du management dans la gestion des organisations ».

PRÉREQUIS

  • Aucun prérequis n’est nécessaire pour aborder ce cours.

OBJECTIFS

  • Notions à acquérir : action collective, objectifs ; groupe organisé, organisation ; Éléments caractéristiques d’une organisation : finalité, nature de l’activité, statut juridique, ressources, répartition du pouvoir, champ d’action géographique.
  • Objectifs en fin de fiche : Distinguer l’action collective du groupe organisé et de l’organisation ; identifier les différents éléments qui caractérisent une organisation.

Introduction

Nous allons voir ce qui distingue une action individuelle, d’une action collective et d’un groupe organisé avant de s’intéresser aux différents éléments caractéristiques d’une organisation.

I. DE L’ACTION INDIVIDUELLE À L’ORGANISATION

A. L’action individuelle

Vous avez décidé d’inviter des amis pour la soirée. Plusieurs options s’offrent à vous pour le repas. Vous pouvez effectuer une commande sur différentes applis mais vous pouvez également tout préparer. La tâche peut se compliquer si vous êtes seul(e), on parle alors d’action individuelle.

DÉFINITION : Action individuelle. L’action individuelle est une action réalisée par une personne de manière autonome.

B. L’action collective

La présence d’une ou deux personnes venant vous donner un coup de main peut s’avérer pertinente. En effet, l’une d’elles a peut-être un talent culinaire ou saura comment s’organiser pour préparer au mieux le repas. 

L’action est maintenant collective. Elle se définit comme un groupe de personnes qui se constitue et s’organise autour d’un objectif commun. Dans ce cas, l’objectif que vous partagez est la préparation du repas. 

Elle se justifie par une plus grande efficacité que l’action individuelle. Vous avez plus de garantie d’atteindre cet objectif à trois ou quatre que seul(e).

DÉFINITION : Action collective. L’action collective se caractérise par la volonté de s’engager et de s’organiser collectivement autour d’un ou plusieurs objectifs communs. 

Néanmoins, vous n’êtes pas engagés les un(e)s envers les autres. A la fin de la soirée, l’action prend fin l’objectif étant atteint. Si les membres du groupe souhaitent agir ensemble dans la durée, il faudra alors créer une organisation.

C. L’organisation

DÉFINITION : Organisation. Une organisation est définie par un groupe d’individus qui s’organise et se structure dans le but d’atteindre un objectif commun, et ce sur le long terme.

L’organisation se distingue ainsi du groupe organisé qui n’a pas vocation à durer dans le temps, ou de la foule qui se définit comme le rassemblement d’un très grand nombre de personnes dans un espace.

II. LES ÉLÉMENTS CARACTÉRISTIQUES D’UNE ORGANISATION

Constituer une organisation implique de mobiliser différentes ressources, de définir et de coordonner les actions de chacun des membres, de prendre des décisions, de fixer des règles et de faire circuler l’information afin d’assurer le bon fonctionnement de l’organisation.

En effet, il faudra déterminer le « qui fait quoi ? », établir des règles de vie en commun dans le but de prévoir un comportement attendu des individus (le règlement intérieur d’une entreprise par exemple) et définir les compétences attendues.

A. La finalité

La finalité va permettre de différencier les organisations, c’est la raison qui explique leur existence. Une association sans but lucratif se distingue par exemple d’une entreprise dont la finalité est de gagner de l’argent (faire du profit – but lucratif) pour le compte de ceux qui ont pris le risque d’y investir leur propre argent.

DÉFINITION : Finalité. La finalité est la raison d’être d’une organisation. Elle peut être lucrative (recherche de profit) ou non, sociale, environnementale etc.

B. Le statut juridique

Le statut juridique donne une existence à l’organisation vis-à-vis de la loi, et implique donc des obligations qu’il faudra respecter. Il est choisi en fonction de la finalité et de la nature de l’activité. Si l’on souhaite venir en aide aux espèces animales en danger comme le panda roux, le statut d’association est le plus approprié. Pour une entreprise, les activités relevant de l’artisanat comme la restauration ou la coiffure permettent des choix de statuts différents de ceux de professionnels de santé (médecins, infirmières) qui exercent en libéral.

DÉFINITION : Statut juridique. Le statut juridique donne une existence légale au groupe organisé. Il dépend de la finalité et de la nature de l’activité.

C. Les ressources de l’organisation

Pour fonctionner et atteindre sa finalité, l’organisation met en œuvre différents types de ressources : financières (ex : capital à la création d’une société), humaines (ex : salariés), matérielles (ex : terrain, bâtiments, machines, stocks, etc.) et immatérielles (marques, brevets, réputation, système d’information, etc.).

D. La répartition des pouvoirs

L’organisation doit également déterminer qui prend les décisions et de quelle manière. La répartition du pouvoir peut être centralisée (détenu par un nombre relativement limité de personnes) ou décentralisée (partagée entre l’ensemble des membres). Cette répartition du pouvoir doit permettre de résoudre les conflits et faciliter la prise de décision au sein de l’organisation.

E. Le champ d’action géographique

Enfin, toute organisation a une présence géographique plus ou moins étendue, qu’on appelle champ d’action géographique. Il peut être de dimension locale, nationale ou internationale.

Conclusion

Le passage de l’action collective à l’organisation implique la durée et généralement la nécessité de respecter un cadre juridique précis. La constitution d’une organisation implique de mobiliser des ressources, définir et coordonner les actions de chacun, faire circuler l’information, prendre des décisions, fixer des règles.

LE PETIT + DANS TA COPIE

  • Pensez à faire un tableau avec les éléments caractéristiques d’une organisation, cela permet de les présenter de manière plus claire.

POUR ALLER PLUS LOIN …

  • Visitez l’usine historique d’un parfumeur à Grasse, parmi les plus anciennes de la ville.
    • https://www.fragonard.com/fr/usines/usine-historique
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

elow81
5 5 0
20/20

Très bon cours pour une étudiante voulant se réorienter en bts

par - le 16/11/2017
maamaa
5 5 0
20/20

Le cours est très bien expliqué avec des définitions claires. Merci beaucoup.

par - le 15/01/2017
iska
5 5 0
20/20

Merci infiniment. C'est très bien organisé, et avec des explications très nettes.

par - le 13/10/2016
Plus d'avis (1)

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?