Comment assurer la cohérence de l'ensemble des tâches ? - Management des Organisations - Bac STMG

Comment assurer la cohérence de l'ensemble des tâches ? - Management des Organisations - Bac STMG

digiSchool Bac STMG vous propose ce cours de Management des Organisations gratuit, rédigé par notre professeur, sur le chapitre "Comment assurer la cohérence de l'ensemble des tâches ?".

La première partie de ce cours de management des organisations est consacrée à la coordination des tâches, et vous verrez qu'il existe deux méthodes pour assurer la coordination des tâches : l'ajustement par supervision directe et l'ajustement naturel. Vous étudierez ensuite la délégation du pouvoir de direction avant de vous intéresser au passage d'une configuration structurelle rigide à une configuration structurelle souple.

Téléchargez gratuitement ce cours de Management des Organisations ci-dessous pour le Bac STMG sur la cohérence de l'ensemble des tâches !

Document rédigé par un prof Comment assurer la cohérence de l'ensemble des tâches ? - Management des Organisations - Bac STMG

Quiz de Management des organisations :

De quoi les instances de direction et de gestion tirent-elles leur légitimité ?

  • A.De leur ancienneté
  • B.De leur expérience
  • C.De leur investissement
  • D.De leur statut
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Management des organisations

Le contenu du document


LA COORDINATION DES TACHES

Une organisation se développe grâce à la division du travail en un certain nombre de tâches élémentaires. Il existe au sein des organisations une multitude de tâches qui doivent être coordonnées afin que le travail soit cohérent et efficace. L’une des fonctions essentielles du management est de concevoir un système de coordination des tâches et donner à ce système l’ensemble des moyens nécessaires pour qu’il fonctionne correctement. 

Il existe deux méthodes qui permettent d’assurer la coordination des tâches : L’ajustement par supervision directe et l’ajustement naturel

  • L’ajustement par supervision directe : Un salarié responsable transmet les ordres et effectue les opérations de contrôle du travail de son équipe. Ce type de coordination des tâches est utilisé dans les organisations qui disposent de nombreux salariés. 
  • L’ajustement naturel : Dans cette méthode les salariés communiquent de façon spontanée. Les salariés se répartissent eux même les tâches et ils se contrôlent mutuellement. Cette méthode est plutôt utilisée dans des organisations disposant de peu de salariés. 

 


LA DELEGATION DU POUVOIR DE DIRECTION

Le dirigeant est la personne dans l’organisation qui détient le pouvoir de prise de décision. Le dirigeant donne les ordres à mettre en œuvre, contrôle la mise en application et le respect des ordres. Dans une petite organisation telle qu’une PME, le pouvoir de décision est centralisé, le dirigeant prend seul les décisions sans forcément demander l’avis de ses subalternes. Plus l’organisation se développe et grandit plus les décisions à prendre seront nombreuses, il sera alors difficile pour le dirigeant d’exécuter cette tâche seul. Cela le conduit à déléguer une partie de son autorité, cette délégation consiste à confier une partie de son pouvoir de décision à d’autres personnes dans l’organisation. Ex : Directeur de services. 


LE PASSAGE D’UNE CONFIGURATION STRUCTURELLE RIGIDE A UNE CONFIGURATION STRUCTURELLE SOUPLE

LA CONFIGURATION RIGIDE

Lorsque le pouvoir est centralisé, les organisations sont caractérisées par une configuration structurelle rigide. Le dirigeant prend alors seul toutes les décisions sans consultation. Lorsqu’un événement survient dans l’organisation et qui nécessite une prise de décision, l’information devra remonter jusqu’au dirigeant, qui prendra seul la décision, puis la retransmettra à ses subalternes. Cette configuration démontre que la prise de décision dans ce cas peut être longue, ce qui contraint l’organisation à manquer de réactivité. On observe également que dans cette configuration les salariés n’ont ni responsabilités ni prise d’initiative, ce qui peut entrainer de la démotivation. 


LA CONFIGURATION SOUPLE

Dans cette configuration, le pouvoir est décentralisé, l’ensemble des membres de l’organisation sont amenés à participer à la prise de décision. En revanche les salariés doivent être formés à la prise de décision et capables de prendre les bonnes décisions en autonomie. L’organisation dans cette configuration est plus réactive et s’adapte plus facilement aux évolutions de son environnement. Chaque salarié à son niveau est capable de prendre des décisions qui permettent à l’organisation de gagner du temps. Cette configuration renforce la motivation des salariés qui se sentent responsabilisés et concernés par le développement de l’organisation. 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bacstmg.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?