Mythes et Héros / Miti e Eroi : Giovanni Verga, Liberta - Italien - Bac STMG

Mythes et Héros / Miti e Eroi : Giovanni Verga, Liberta - Italien - Bac STMG

Découvrez ce cours d'Italien pour le Bac STMG, rédigé par notre professeur, consacré à la notion Mythes et Héros. Ce document traite de la littérature italienne, et plus précisémment de Liberta, une oeuvre de Giovanni Verga.

Pour la notion "Miti e Eroi", notre professeur vous propose un cours résumé, ainsi qu'une analyse de l'oeuvre de Giovanni Verga, Liberta. Vous verrez également le contexte historique.

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce document sur la notion "Mythes et Héros" en Italien (Miti e Eroi).

Mythes et Héros / Miti e Eroi : Giovanni Verga, Liberta - Italien - Bac STMG

Le contenu du document

 

RESUME

Libertà de Giovanni Verga parue en Novelle rusticane, se déroule en plein Risorgimento italien dans cette « novella » (=roman) Verga nous raconte notamment une partie de l’histoire d’un petit village en Sicile, Bronte. 

A Bronte les agriculteurs, et ensuite tout le prolétariat, commençaient à revendiquer leur liberté, même si cela devait leur couter la vie. 

Les premiers affrontements contre les nobles, que Verga appelle « Galantuomini » ou « Cappelli », ont été le théâtre de meurtres et d’incarcérations des avocats, des notaires, des barons, des baronnes etc. Mais très vite cette situation dégénère et prend une ampleur inattendue, beaucoup de prêtres étaient tués mais également les enfants des « Cappelli » car ils allaient « devenir comme leur parents ». 

La situation fut tellement tragique que les paysans eux-mêmes se rendirent compte qu’ils avaient poussé la situation un peu trop loin et que sans certains « Galantuomini » ils étaient dans l’impossibilité de se diviser les terres pour lesquelles ils avaient autant lutté. Commence alors une lutte entre paysans. Voici donc l’arrivée de Nino Bixio et des troupes garibaldiennes pour rétablir l’ordre. Grâce à eux tout retourna donc à la « normalité » 

 

ANALYSE DU TEXTE

« Libertà » peut être considéré une « Novella » socio-politique dans laquelle Verga décrit toutes les injustices que des pauvres gens ont dû subir, il nous laisse voir l’horreur de la mort d’innocents 

« Il figliuolo della Signora, che era accorso per vedere cosa fosse - lo speziale, nel mentre chiudeva in fretta e in furia

[…]

Ma il peggio avvenne appena cadde il figliolo del notaio, un ragazzo di undici anni, biondo come l'oro, non si sa come, travolto nella folla. »

 

On peut diviser le texte en 4 parties 

1. Révolte populaire : Une explosion de violence contre les « Galantuomini » 

2. Révolutionnaires « fous » sans une idée claire de comment gérer la situation 

3. L’arrivée de N. Bixio : Réorganisation de la société

4. Procès et condamnation : L’ordre est enfin restauré et tout redevient comme avant, y compris le rapport pauvre/Galantuomini 

Avec ce dernier point on peut se rendre compte de comment l’idée de libertà (=liberté), exprimée par le titre même de la Novella, est d’abord un espoir dans l’imaginaire des paysans mais après cela devient vraiment une illusion car à la fin la vie reprend comme elle était avant la « révolution » 

 

CONTEXTE HISTORIQUE

1860, après le débarquement de Marsala des garibaldiens (phase initiale de la « Spedizione dei Mille ») une nouvelle campagne miliaire commence. Les garibaldiens avancent gagnants. Entre temps la Sicile était petit à petit inondée par une vague de liberté, la petite bourgeoisie et les classes inférieures ont beaucoup d’espoir. Un des meilleurs moments du Risorgimento italien, le plus exaltant.   En même temps à Bronte, dans la place principale du village, au pieds de l’Etna une révolution paysanne voit le jour. Aux paysans locals s’ajoutent des bandits qui viennent des villages limitrophes, le massacre commence sans que personne ne puisse s’enfuir.   Cet épisode restera dans l’histoire comme le « massacre de Bronte ». 

Vue la situation, le comité fondé par Garibaldi et Crispi décide d’envoyer Nino Bixio. Benedetto Radice en 1910 écrit « ces paysans ne voyaient pas uniquement une figure libératrice en Garibaldi mais aussi quelqu’un qui les a sauvés de la pauvreté » Ainsi Bixio paraît bien accueilli à Bronte mais il désapprouve la façon de faire de ces paysans, il décide ainsi de créer un tribunal de guerre qui dure 4 heures où il fait tuer les personnalités les plus révolutionnaires en imposant ainsi l’ordre de la terreur.   Beaucoup de gens seront amenés dans une prison à Catania dans l’attente d’un vrai jugement qui à la fin se révélera assez décevant pour les révolutionnaires. 

 

MIEUX COMPRENDRE !

Carte de la Sicile, vous voyez ici marqué Bronte le village où se déroule l’histoire écrite par Verga et Marsala, ville du débarquement des garibaldiens, le début de la « Spedizione dei Mille » 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?