Vivre dans l'Italie mussolinienne - Histoire Géographie - Première STMG

Vivre dans l'Italie mussolinienne - Histoire Géographie - Première STMG

Découvrez ce sujet d'étude d'histoire sur le thème Guerre et Paix du programe de première STMG d'histoire. Cette leçon a été rédigée par notre professeur.

Après une introduction assez générique, notre professeur vous présente la montée du fascisme en Italie. Ensuite, vous verrez la prise du pouvoir et la mise en place de la dictature fasciste. Enfin, ce sujet d'étude se termine par les éléments déterminants de contrôle de la société.

Téléchargez gratuitement ce sujet d'étude sur le thème Guerre et Paix.

Vivre dans l'Italie mussolinienne - Histoire Géographie - Première STMG

Le contenu du document

 

 

INTRODUCTION

Au lendemain de la première guerre mondiale, malgré la victoire, l’Italie ne connait pas l’euphorie des vainqueurs. Elle se sent lésée par le traité de Versailles qui ne lui octroie pas les territoires qu’elle désire.

De plus, la guerre a couté cher à l’Italie qui a du mal à se redresser économiquement. Les prix agricoles s’envolent, la morosité s’installe et les grèves se multiplient.

Dans ce contexte troublé le PNF (Parti National Fasciste), brise les grèves et en se présentant comme le rempart au chaos,  gagne du terrain politique.

En 1922, le roi Victor -Emmanuel III nomme leur chef de file, Benito Mussolini, président du conseil.

Il impose peu à peu un pouvoir totalitaire qui a pour ambition de changer l’Italie et le quotidien des italiens.

Problématique :

- Comment le fascisme mussolinien impose-t-il pendant vingt ans sa politique totalitaire à l’Italie ?

 

LA MONTEE DU FASCISME

Pour fédérer les mécontents du régime politique en place, incapable de remettre de l’ordre dans le pays, Mussolini créé, en mars 1919, les « faisceaux italiens de combats ». Ceux-ci sont contre les partis politiques, notamment le communisme, et contre la démocratie. 

Petit à petit, le mouvement se militarise et n’hésite pas à utiliser la force pour mater les grèves et les syndicats. « Les chemises noires » brulent les journaux socialistes et vont même jusqu’à battre à mort, dans la rue,  leurs opposants.

En novembre 1921, Mussolini forme le PNF (Parti National Fasciste).

 

LA PRISE DE POUVOIR ET LA MISE EN PLACE DE LA DICTATURE FASCISTE

Cette démonstration de puissance, montre au gouvernement et à l’opinion publique qu’ils sont les seuls à pouvoir rétablir l’ordre en Italie. Le PNF marche sur Rome avec 30 000 hommes et menace de prendre le pouvoir par la force. Le roi Victor-Emmanuel cède et Mussolini arrive à la tête de l’Italie le 30 octobre 1922 et se fait accorder les pleins pouvoirs par les députés.

En 1924, les élections législatives, organisées dans la terreur, donnent les trois quarts des sièges au PNF.

Le leader de l’opposition, Matteotti se fait assassiner en 1924 (assassinat revendiqué par Mussolini) et, en 1925, Mussolini annonce la dictature et se fait  appeler « il Duce » (le chef).

Il met en place entre 1925-1926 une série de lois dites « fascistissimes » qui lui donnent le contrôle du pouvoir législatif et exécutif,  et prend plusieurs mesures :

- Censure des journaux d’opposition

- Interdiction des syndicats ouvriers non fascistes

- Epuration de l’administration et mise en place des fascistes aux postes clés

 

UNE SOCIETE CONTROLEE ET ENCADREE

A grand renfort de propagande (affiches, radio, journaux et rassemblements) et de pression des organisations fascistes et de la police politique, l’italien est embrigadé dès son plus jeune âge et est soumis au parti aussi bien dans sa vie publique que sa vie privée. Le sport, le cinéma et la famille sont tournés vers l’édification de l’image du Duce ! La femme, par exemple, est considérée comme une mère et la famille nombreuse devient le modèle de la famille fasciste idéale.

Très vite l’économie devient dirigiste et l’Italie essaye de vivre en autarcie. Mais, malgré les annonces de récoltes record « la bataille du blé » et d’assèchement des marais, le niveau de vie des italiens ne s’améliore pas.

Il se rapproche d’Hitler dès 1936 (Axe Rome-Berlin) et met en place des lois antisémites et homophobes.

Dans sa folie mégalomaniaque Mussolini veut restaurer l’empire romain antique et entraine l’Italie dans la conquête de l’Ethiopie en 1936, et dans la guerre en 1940 au côté des allemands.

 

CONCLUSION

Mussolini, comme Hitler, a réussi à prendre le pouvoir en profitant de la situation économique désastreuse du pays et la détresse des italiens sonnés par la première guerre mondiale.

Petit à petit, il a assis son pouvoir grâce à la force, l’élimination systématique de l’opposition, la répression et la propagande. 

La population est embrigadée dès le plus jeune âge et doit vouer un culte au Duce et au parti.

Il deviendra l’allié d’Hitler dès 1936 et sera fusillé en 1945 par les résistants italiens.

Le 30 août 1957, le gouvernement italien, ayant besoin du soutien de l'extrême droite au Parlement, décide de rendre la dépouille à la famille Mussolini qui la transfère dans la crypte de la chapelle familiale dans le cimetière de San Cassiano de Predappio. Chaque année, les nostalgiques du fascisme italien se retrouvent autour de son tombeau.

 

CHRONOLOGIE

- 1883 : Naissance de Benito Mussolini 

- 1921 : Création du PNF (Parti National Fasciste)

- Octobre 1922 : Marche sur Rome. Mussolini devient le président du conseil

- 1925-1926 : Les lois fascistissimes

- 1929 : Accords de Latran

- 1936 : Conquête de l’Ethiopie/Axe Rome-Berlin (Alliance italo-germanique)

- 1938 : Lois antisémites

- 1940 : Entrée en guerre au côté de l’Allemagne

- 1945 : Défaite de l’Italie et mort de Mussolini

 

GLOSSAIRE

Accords de Latran : Accords signés entre l’Italie et le Pape le 11 février 1929 qui réduisent sa souveraineté au seul Etat du Vatican. En contrepartie, le catholicisme devient religion d’Etat en Italie.

Autarcie : Situation d’un pays qui tend volontairement à se suffire à lui-même sur le plan économique grâce à ses ressources naturelles.

Fascisme : Vient de « Faisceau de combat ». Régime établi en Italie entre 1922 et 1945 fondé sur la dictature autoritaire d’un parti unique et l’exaltation nationaliste.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?