Une région en Europe : une région d'un autre État Européen - Histoire Géographie - Première STMG

Une région en Europe : une région d'un autre État Européen - Histoire Géographie - Première STMG

Découvrez ce cours de géographie gratuit, consacré à La Catalogne. Il a été écrit par un professeur de géographie.

La première partie de ce cours revient sur l'identité marquée de la Catalogne. Ensuite, notre professeur de géographie revient sur la puissance de cette région économique. Enfin, ce cours gratuit se termine par une partie consacrée aux problématiques de la Catalogne, la question de l'eau, le développement durable.

Téléchargez gratuitement ce cours de géographie rédigé par un professeur.

Une région en Europe : une région d'un autre État Européen - Histoire Géographie - Première STMG

Le contenu du document



INTRODUCTION

« Som una nacion ! », « nous sommes une nation ! », c’est avec ce slogan que défilaient dans les rues de Barcelone en juillet 2010, un peu plus d’un million de manifestants revendiquant l’indépendance de leur territoire. La Catalogne est une des 17 communautés autonomes d’Espagne et dispose de sérieux atouts qui dans un contexte de crises économiques, sont rappelés avec force par les tenants du séparatisme.


UNE REGION A FORTE IDENTITE

LES 17 REGIONS AUTONOMES DE L’ESPAGNE EN 2015

(Voir carte sur pdf)

La Catalogne est une région espagnole ancienne qui s’étendait au Moyen-Age jusqu’en France, incluant les villes de Toulouse et de Narbonne. Située au nord-est de l’Espagne, elle borde la Méditerranée et est frontalière avec la France par la chaîne des Pyrénées qui se trouvent au Nord. 

Depuis 1979, cette région possède un statut d’autonomie régionale : différentes institutions concrétisent cette autonomie. La Catalogne dispose d’un parlement et d’un gouvernement qui ont des pouvoirs importants en matière de politique de l’emploi, d’aménagement du territoire, de santé…

La loi organique de statut la Generalitat de Catalunya a encore renforcé cette autonomie en lui donnant des pouvoirs élargis. Elle a ainsi clairement renforcé le statut de la langue catalane qui est la langue officielle de la Catalogne au même titre que le castillan est la langue officielle de l’Espagne : « Toutes les personnes ont le droit d’utiliser les deux langues officielles, et les citoyens de Catalogne ont le droit et les devoirs de les connaître.(…) », extrait de l’article 6 de la loi organique de la Catalogne.

La région dispose de symboles nationaux : un hymne, une fête et un drapeau. L’hymne national catalan : Els Segadors, « Les moissonneurs », a été adopté officiellement en 1993, il a été écrit à la fin du XIXe siècle. Le drapeau catalan qui comporte 4 barres rouges sur fond jaune doit se retrouver sur tous les édifices publics de la région et être présent lors de tous les actes officiels au même titre que le drapeau espagnol. La fête de la Catalogne est la Diada, elle a lieu tous les 11 septembre. Elle commémore une révolte contre l’absolutisme royal espagnol, le 11 septembre 1714.

Les Catalans sont très fiers de leur identité et ne manquent pas de la revendiquer régulièrement y compris pour demander leur sécession de l’Espagne. En 2010, des manifestations autour du slogan « Nous sommes une nation ! C’est nous qui décidons ! » ont rassemblé au mois de juillet plus d’un million de personnes qui revendiquaient leur indépendance. En novembre 2014, Artur Mas, président de la généralité de Catalogne a organisé une consultation nationale, posant la question aux Catalans : « Souhaitez-vous que la Catalogne devienne un État ? Et dans l'affirmative, souhaitez-vous que cet État soit indépendant ? » . Plus de 80% des Catalans ont répondu « Oui ». Le gouvernement de Madrid a alors dénoncé une consultation sans valeur légale et rappelé la Constitution espagnole de 1978 qui garantit l’unité du pays. L’indépendance de la Catalogne n’est pas pour tout de suite !


UNE PUISSANTE REGION ECONOMIQUE

Une des raisons du discours séparatiste en Catalogne est le fait que cette région est une des plus riches du pays, elle contribue en effet 20% du PIB national. Or, avec 7.5 millions d’habitants, la Catalogne ne représente que 16% de la population espagnole en 2014.

Bordant la Méditerranée sur plus de 400 kilomètres, la région tire avantage d’un littoral qui a été très largement équipé pour accueillir les touristes et leurs activités. Barcelone, la métropole régionale est un port important à l’échelle de la Méditerranée : 1er port de croisières, 3ème pour le trafic de conteneurs. Elle reste cependant un port modeste sur le plan international : 42ème rang mondial.

Barcelone est la 2ème métropole du pays avec pour l’aire urbaine 4.5 millions d’habitants, plus de 6 millions pour la capitale Madrid. Elle se veut une métropole dynamique et active à l’échelle de  sa région, de l’Espagne et de l’Europe. Son patrimoine architectural exceptionnel : la Sagrada Familia, les réalisations de Gaudi… attire chaque année près de 7 millions de touristes. Ses réseaux de transports la relient très bien à la capitale grâce aux routes et voies ferroviaires. Avec le train grande vitesse espagnol, l’AVE (Alta velocidad española) il faut moins de trois heures pour joindre les deux métropoles distantes de 620 km.

La Catalogne multiplie les partenariats avec ses voisines, y compris au-delà des Pyrénées. Elle s’intègre dans un Arc méditerranéen qui a pour objectif de privilégier les coopérations transfrontalières de ces régions, il part de l’Andalousie jusqu’à la Sicile. Elle est incluse aussi dans une Eurorégion Pyrénées-Méditerranée créée en 2004 qui comprend 4 régions, deux françaises et deux espagnoles, représentant 14 millions d’habitants sur 110 000 km². Ses principaux objectifs sont d’impulser au nord-ouest de la Méditerranée un pôle de développement durable basé sur l'innovation,  l'intégration sociale et économique du territoire ainsi constitué. Elle souhaite aussi  contribuer à la construction d'une Europe unie, solidaire et proche des citoyens. La Catalogne participe ainsi au financement du Projet Mercure qui doit faciliter la mobilité des jeunes entrepreneurs de la région et les aider à créer leur entreprise et s’installer.

L’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée en 2015

(voir carte dans pdf)

http://www.euroregio.eu/fr/eu/AppJava/cat/index.jsp

Une autre réalisation très concrète a été l’ouverture d’un hôpital transfrontalier en 2010 dans la région naturelle de Cerdagne, partagée entre la France et l’Espagne. Le G.EC.T. (Groupement européen de Coopération Transfrontalière) hôpital de la vallée de Cerdagne offre des services de santé pour une cinquantaine de communes franco-espagnoles de part et d’autre de la frontière, correspondant environ à 30 000 habitants.

Un hôpital transfrontalier dans la vallée de Cerdagne

(voir carte dans pdf)

http://fr.wikipedia.org/wiki/GECT_H%C3%B4pital_de_Cerdagne#mediaviewer/File:GECT_H%C3%B4pital_de_Cerdagne.svg


LES DEFIS A RELEVER

Consciente des enjeux de la mondialisation, la Catalogne ne doit pas néanmoins négliger les problématiques qui se posent à l’échelle de son territoire. A cause des activités touristiques très fortement implantées sur le littoral,  on assiste à un fort déséquilibre entre la côte où les densités sont très élevées, la pression sur les infrastructures forte,  et l’arrière-pays où les zones rurales sont désertées. 

La Catalogne est en outre confrontée aux problématiques du développement durable. Le littoral catalan, Costa brava et Costa dorada est tristement célèbre pour sa « bétonnisation » qui révèle un manque de discernement en matière d’aménagement et de protection de la part des élus. Les associations écologistes luttent difficilement contre les promoteurs mais aussi les politiques qui face aux enjeux financiers et à l’emploi qui accompagnent les projets immobiliers,  privilégient une politique à court terme, extrêmement dommageable pour l’environnement.

En Catalogne comme dans toute l’Espagne, la question de l’eau est cruciale. La pression occasionnée par les activités touristiques mais aussi l’agriculture et l’industrie,  rend urgent une politique très incitative en matière de gestion du précieux liquide. La région s’est lancée dans une politique de réduction des gaspillages en promouvant un usage raisonné avec pour but de faire diminuer la consommation journalière d’eau par habitant : actuellement 108 litres par jour, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) préconise 100 litres par jour.

 Après la grave sécheresse de 2008 et l’acheminement d’eau vers Barcelone par tanker depuis Marseille, la Catalogne a investi dans une usine de dessalement à  El Prat de llobrega qui peut à partir de 100 litres d’eau de mer produire 45 litre d’eau douce. Financée à 75% par l’UE, cette usine peut répondre à 20% des besoins quotidiens de Barcelone et de sa région.


CONCLUSION

La puissante identité catalane n’est pas exclusive de son appartenance à l’Espagne et de son intégration européenne. Partie prenante dans différents projets transfrontaliers, cette destination privilégiée de nombreux touristes du continent, doit cependant relever d’importants défis, notamment liés à l’environnement, afin de préserver ce qui constitue ses atouts.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?