L'Europe, un espace marqué par deux conflits mondiaux - Histoire Géographie - Première STMG

L'Europe, un espace marqué par deux conflits mondiaux - Histoire Géographie - Première STMG

Découvrez ce cours gratuit, écrit par un professeur d'histoire, consacré à la l'Europe, un espace marqué par deux conflits mondiaux, chapitre au programme de première STMG.

L'Europe, un espace marqué par deux conflits mondiaux - Histoire Géographie - Première STMG

Le contenu du document

La première partie de ce cours est consacrée à la première guerre mondiale. La seconde partie est dédiée à la seconde guerre mondiale, une guerre idéologique et génocidaire.

Téléchargez gratuitement ce cours d'histoire.


INTRODUCTION

Durant la première moitié du XXème siècle, l’Europe a été le théâtre principal de deux conflits mondiaux. A la différence des guerres précédentes, 14-18 et 39-45 ont été des guerres totales. 

En effet, elles ont mobilisé l’ensemble des ressources des pays engagés, elles ont touché autant les civils que les combattants et leur objectif dépassait la simple victoire militaire et visait plus l’anéantissement de l’ennemi.

Leurs conséquences, tant sur le plan humain, matériel que psychologique, ce sont révélées catastrophiques.


Problématiques :

- Pourquoi peut-on dire que les deux guerres mondiales sont des guerres totales ?

- Quelles sont les réactions des populations européennes face à la guerre ?

- En quoi la logique de la Seconde Guerre diffère de la première ?


Vocabulaire :

Crime de guerre : crime qui ne respecte pas les coutumes de la guerre comme l’assassinat des prisonniers, des civils, dévastation des villes ou des villages que ne justifient pas les exigences militaires.

Génocide : Extermination programmée et systématique d’un groupe ethnique. 

Guerre Totale : Guerre dans laquelle toutes les ressources d’une nation sont mobilisées.

Nationalisme : Exaltation de sa propre nation dans ses spécificités (culturelle, linguistique, historique…) et volonté d’un peuple d’avoir son propre Etat-Nation.

Pacifisme : Courant de l’opinion, favorable à la paix. Il se diffuse massivement après la Première Guerre Mondiale, notamment parmi les anciens combattants.


LA PREMIERE GUERRE MONDIALE : LES DEBUTS DE LA GUERRE TOTALE

UNE GUERRE MONDIALE

18 juin 1914 : Assassinat de l’Archiduc François Ferdinand, héritier de l’Empire d’Autriche-Hongrie à Sarajevo par un étudiant lié à la Serbie. C’est l’étincelle qui met le feu aux poudres et déclenche la guerre. Cela dans un contexte particulièrement instable dans les Balkans lié aux revendications nationalistes de minorités soumises à l’Autriche Hongrie.

Durant l’été 1914, le système des Alliances se déclenche.  Face aux Empires centraux  ‘La Triple Alliance ‘ (Allemagne, Autriche-Hongrie, Empire Ottoman, Bulgarie ) s’élève la Triple Entente (RU, France, Russie, puis Italie et EU).

La Guerre se déroule en 3 phases : 

- la guerre de mouvement au début,

- la guerre de position dans les tranchées à partir de fin 1914 

- puis de nouveau la guerre de mouvement à partir du printemps 1918.


La guerre bouleverse l’Europe :

- Disparition des Grands Empires

- Apparition de nouveaux Etats

- L’Allemagne est rendue responsable de la guerre, démilitarisée, elle doit payer de lourdes réparations

- La Russie sort du conflit en 1917 avec la Révolution. Elle devient l’URSS, pays communiste.


UN NOUVEAU TYPE DE GUERRE

  • Une guerre totale

La Première Guerre est une guerre totale, elle dure 4 ans et mobilise toutes les ressources des Etats :

- L’Economie est orientée vers l’effort de guerre, par exemple Renault ne produit plus de voiture mais des chars.

- Les soldats sont engagés dans des offensives meurtrières.

- Les Civils participent à l’arrière, les femmes remplacent les hommes, les enfants aident.

- Les Etats mettent en placent une propagande pour contrôler les esprits. Les lettres des soldats et la presse sont censurées. 


  • Une guerre marquée par une violence extrême

L’atrocité des combats et la vision quotidienne de la mort entrainent un processus de brutalisation des combattants. 

Suite à la Première Guerre et au développement du pacifisme, la Société des Nations est créé en 1919. Elle a pour but de maintenir la paix par la négociation et le désarmement. Mais son action a des limites. Elle ne peut empêcher le déclenchement de la Seconde Guerre en septembre 1939.


LA SECONDE GUERRE MONDIALE : UNE VOLONTE D’ANEANTISSEMENT

UNE GUERRE IDEOLOGIQUE ET TOTALE

  • Des idéologies opposées dans les années 30

L’idéologie nazie : idéologie raciale et raciste. La Race aryenne est considérée comme supérieure. Principe du Lebensraum, c'est-à-dire théorie de l’espace vital à conquérir pour que se développe la race aryenne (Politique de conquête puis d’extermination).

C’est une idéologie agressive : Le IIIème Reich veut réunir tous les peuples germaniques et dominer le reste de l’Europe.

C’est un régime totalitaire qui contrôle tous les aspects de la vie des individus.

Le premier camp de concentration est ouvert en 1933 (Dachau). Les résistants communistes allemands y sont envoyés.

L’idéologie communiste en URSS : Principe d’égalité, pas de propriété privée, existence d’un seul parti. 

Régime totalitaire : contrôle l’économie, culte de Staline…

Existence de camp de concentration (Goulag).

Mais l’idéologie est moins agressive, elle veut soi-disant le bonheur de tous les travailleurs.

Cette idéologie est opposée au nazisme mais le Pacte Germano-soviétique est quand même signé en 1939 : (Pacte de non-agression + clause secrète sur le partage de la Pologne).

Démocraties libérales au RU, aux EU et en France : Libertés individuelles, élections, plusieurs partis politiques…

Considérés comme des régimes faibles par Hitler, des régimes bourgeois par Staline car il y persiste la propriété privée et les inégalités sociales.


  • Les grandes phases de la guerre

1939 : Hitler envahit la Pologne.

1939/1942 : Phase de victoires de l’Axe.

Juin 1941 : attaque de l’URSS

Décembre 1941 : entrée en guerre des Etats-Unis suite à Pearl Harbor.

Au cours de 1942 : premières défaites de l’Axe

A partir de 1943 : Phase de victoires des Alliés.

8 mai 1945 : capitulation allemande.


  • Une guerre totale

La Seconde Guerre met  à contribution toutes les ressources des Etats. Toute l’économie est orientée vers la guerre.

C’est une guerre d’anéantissement : Les prisonniers soviétiques sont exterminés en masse par les nazis. Les civils sont victimes des bombardements. En Europe, les Alliés bombardent les villes. L’enrôlement des scientifiques dans le conflit permet de perfectionner les armements.

La bombe atomique, utilisée par les EU à Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 aout 1945, font respectivement 100 000 et 35 000 morts.

Bilan : environ 50 millions de morts, autant civils que militaires.


UNE GUERRE GENOCIDAIRE

Selon l’idéologie raciale nazie, les populations européennes sont hiérarchisées en fonction de leur parenté avec la race aryenne.

- Les Scandinaves, Hollandais sont associés au Reich.

- Les Latins, jugés métissés sont tolérés dans la nouvelle Europe.

- Les Populations Slave d’Europe de l’Est sont considérés comme des sous-hommes voués à l’asservissement.


Jusqu’en 1939, les nazis poussent la moitié des 500 000 juifs allemands à émigrer par une politique de discrimination et de persécution.

Avec la guerre, 8 millions de juifs passent sous leur domination.

Les tziganes sont aussi persécutés car les nazis les considèrent comme associaux.

La politique d’extermination n’est pas prévue à l’avance :

- Les Juifs sont d’abord rassemblés dans des ghettos où les conditions de vie sont inhumaines.

- Avec l’invasion de l’URSS en juin 1941, des groupes spéciaux suivent l’avancée de l’armée allemande et massacrent les populations juives.

- En janvier 1942, la conférence de Wannsee planifie et systématise la solution finale.


LES PEUPLES EUROPEENS DANS LA GUERRE TOTALE

  • Survivre et s’accommoder

Les conditions de vie des populations civiles sont difficiles du fait du rationnement lié à l’effort de guerre. Les populations dans les zones envahies subissent des exécutions, viols, travail forcé. Elles sont aussi victimes des bombardements.

  • Collaborer

Des Etats collaborent avec l’Allemagne nazie, la France ou la Croatie par exemple.

Des individus collaborent par idéologie ou intérêt personnel.

Sous Vichy, la police Française travaille avec la Gestapo pour traquer les résistants et déporter les juifs.. A cela s’ajoute une collaboration économique avec la livraison de marchandises.

  • Résister

Au début de la guerre, la Résistance est minoritaire et éclatée.

A l’intérieur, les résistants s’organisent en réseaux d’abords isolés et mènent des actions de renseignement, de propagande et de sabotage.

Juin 1941 : invasion de l’URSS : engagement officiel de tous les communistes dans la Résistance.

1942 : l’espoir d’une victoire alliée gonfle les rangs de la Résistance.

Février 1943 : les réfractaires au STO  (Service du Travail Obligatoire) prennent le maquis.

Mai 1943 : Jean Moulin unifie les différentes organisations de la Résistance.

6 juin 1944 : débarquement de Normandie.

8 mai 1945 : capitulation de l’Allemagne. 

2 septembre 1945 : capitulation de l’Empire du Japon


CONCLUSION

La Seconde Guerre Mondiale reste le conflit le plus meurtrier de l’Histoire. Elle a entrainé plus de 50 millions de morts. 

Elle marque aussi un tournant dans les relations internationales. Le monde se divise en 2 blocs, chacun s’alignant derrière l’un des grands vainqueurs : les Etats-Unis et l’URSS. C’est la naissance d’un monde bipolaire. 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?