Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre bac stmg ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Les centres d'impulsion mondiaux et les inégalités de développement - Histoire Géographie - Terminale STMG

Les centres d'impulsion mondiaux et les inégalités de développement - Histoire Géographie - Terminale STMG

Cette fiche de révision de notre professeur d'histoire-géo porte sur un sujet précis de la séquence dédiée aux pôles et aires de puissance : les centres d'impulsion mondiaux et les inégalités de développement. Cette fiche gratuite vous servira dans vos révisions du Bac STMG !

Cette fiche synthètise pour vous le cours et récapitule pour les notions essentielles. Découvrez à présent le plan de ce cours et son contenu !

Après l'introduction qui recontextualise la leçon, vous aborderez en première partie les centres d'impulsion avec le modèle de la triade. Vous verrez donc le modèle de la triade à proprement parler, les mégalopoles de la triade.En deuxième partie ce sont les inégalités du développement et les centres d'impulsion émergents qui sont traités. Vous verrez donc le caractère inique de la triade et les puissances émergentes.

Téléchargez gratuitement ce document de Terminale STMG d'Histoire Géo.

Document rédigé par un prof Les centres d'impulsion mondiaux et les inégalités de développement - Histoire Géographie - Terminale STMG

Quiz de Histoire Géo :

Quel traité confirme la perte de l'Inde par la France ?

  • A.Le traité de Versailles
  • B.Le traité de Lisbonne
  • C.Le traité de Maastricht
  • D.Le traité de Paris
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Histoire Géo

Le contenu du document


INTRODUCTION

 

La thématique abordée ici se pense dans le cadre de celle de la mondialisation, c’est-à-dire de ce processus à l’échelle planétaire des échanges et des interdépendances entre pays et entre zones territoriales. 

Elle s’intéressera tout particulièrement au fait que ce processus n’est pas homogène, loin s’en faut. Certaines régions concentrent le pouvoir et exercent un ascendant avéré sur le reste du monde. 

Comment s’organisent et se génèrent les sphères d’impulsion mondiale, et comment se répartissent-elles à travers le globe ?

Dans un premier temps nous reviendrons sur le modèle dit de la triade par lequel on définit généralement le monopole d’influence économique, politique et culturel conduit par les trois puissances que sont les Etats-Unis, l’Europe occidentale et le Japon.

Dans un second temps nous nous pencherons sur les inégalités de développement relatives au monopole de la triade, mais aussi sur une certaine remise en question dudit modèle et de son hégémonie par des pôles et des puissances émergents.  

 

CENTRES D’IMPULSION : LE MODELE DE LA TRIADE

 

Par l’impact diplomatique de leurs gouvernements et par le poids économique de leurs industries, les Etats-Unis, le Japon et l’Europe occidentale déterminent un large pan des politiques nationales et internationales. Les mégalopoles qu’ils abritent se font carrefours des cultures et lieux privilégiés des prises de décisions.

 

LE MODELE DE LA TRIADE

Les pays de la triade se caractérisent primordialement par leur développement dans le cadre du marché intérieur comme dans celui du commerce international, par leurs avancées techniques et technologiques, et par leur implication dans le secteur de l’information et de la communication.  

Ainsi ils assurent plus des 2/3 de la production mondiale des marchandises et de leur exportation, et accueillent sur leurs territoires l’essentiel des grandes entreprises. Ils sont aussi les détenteurs des principaux médias de communications et de leurs droits de diffusion, des principaux centres d’excellence universitaire et de recherche scientifique. Enfin nombre d’institutions internationales y ont installées leurs sièges, tels que le FMI (Washington D.C) ou encore l’ONU (Manhattan).

Par ailleurs, la marche de manœuvre des pays de la triade est remarquablement accrue par leurs relations privilégiées, et par de nombreux accords bilatéraux nourris par le fait même d’une concurrence émulatrice sur le marché mondial. 

 

LES MEGALOPOLES DE LA TRIADE  

C’est à travers les mégalopoles que se mesure le plus aisément l’étendue de la puissance des pays de la triade. En effet les mégalopoles cumulent les fonctions. 

Les mégalopoles se définissent par leur importante superficie (un millier de kilomètres), leur forte démographie (des millions d’habitants), leur capacité à tisser un important réseau urbain (agglomération tendant à fusionner), et donc par leur propension à cumuler des fonctions politiques, administratives, économiques, sociales et culturelles. Elles se comptent ainsi essentiellement au nombre de trois :

- La mégalopolis américaine s’étend de Boston à Washington sur 1000 km et compte environ 45 millions d’habitants. S’y trouvent entre autres le New York Stock exchange, la Banque Mondiale, le MIT, ou encore l’université d’Harvard.

 

- La dorsale européenne s’étend de Londres à Milan sur 1500 km et compte environ 55 millions d’habitants. La City, le siège de l’Unesco à Paris, celui de l’OMC à Genève, la Northern Range, immense façade maritime, … soit autant de centre d’impulsion qui en font la renommée.

 

- La mégalopole japonaise s’étend de Tokyo à Fukuoka sur 1300 km et compte environ 110 millions d’habitants. Mégalopole la plus dense de la triade, elle représente près de 80% de la population alors qu’elle n’occupe que 6% du territoire japonais. Elle est le foyer de nombreuses firmes transnationales, et brille notamment par l’importance de sa place boursière (le Kabutochō).

 

 

INEGALITE DU DEVELOPPEMENT ET CENTRES D’IMPULSION EMERGENTS

 

Le pouvoir exercé par les pays de la triade ne se limite pas au phénomène d’acculturation des autres populations mondiales ; il livre aussi son lot de disparités économiques, laissant ainsi à la marge de la mondialisation les pays sous-développés. Néanmoins le paysage des pôles et aires de puissances subit déjà quelques fortes modulations par le fait de l’avènement de pays dits émergents.

 

LE CARACTERE INIQUE DE LA TRIADE

Alors qu’ils ne représentent qu’environ 20% de la population mondiale, les pays de la triade concentrent près de 80% du PNB mondial. Dans cette configuration il apparait avec évidence qu’il y a une fracture entre les pays du nord et ceux du sud.

Les relations qu’entretiennent les puissances mondiales avec les pays les moins avancés (certaines nations sud-américaines, d’Asie, et surtout d’Afrique), tournent inexorablement à la faveur des premières.

Elles imposent ainsi un modèle économique et culturel aux pays les plus pauvres. Et il est à constater de plus que ces derniers sont en position d’extrême dépendance à l’égard de la triade :

- Faute d’industrialisation évoluée, les PMA importent la majorité de leurs produits manufacturés et des dispositifs et matériels économiques. 

 

- Faute de finances saines, ils se voient dans l’obligation d’exporter leurs matières premières (pétrole, bois, …) à moindre coût.  

 

LES PUISSANCES EMERGENTES

Certains pays ont su s’inspirer des préceptes de la triade et ont ainsi vu leur taux de croissance sur le plan économique considérablement augmenter.

Parmi ceux-là l’Inde et son industrie de pointe, le Brésil et ses innovations dans le secteur agricole, la Russie et ses ressources énergétiques (pétrole, gaz naturel, ..), et bien évidemment la Chine. 

La Chine est même venue bouleverser l’hégémonie de la triade en se positionnant comme la seconde puissance mondiale derrière les Etats-Unis. Un tel succès s’explique par le développement d’un marché intérieur reposant sur une très forte densité démographique, par un progrès industriel nourri par une main-d’œuvre abondante, et par une ouverture exponentielle au marché international.

Tous ces pays souffrent pourtant encore de trop grandes inégalités entre les diverses couches sociales de leurs populations. En Chine par exemple, l’activité et les retombées économiques sont ainsi l’apanage principal des territoires du littorales, et au Brésil il demeure d’innombrables bidonvilles qui côtoient les luxueux centres économique.

 

CONCLUSION

 

L’économie mondiale, et ses annexes politiques et culturelles, est dominée par un groupe restreint de pays qui ont su à la fois fédérer leurs structures et rendre fructueuses leurs collaborations. 

Ces dernières décennies ont vu ce groupe s’élargir. Aux traditionnels pays de la triade sont venus se greffer des puissances émergentes. Parmi celles-ci, la Chine est sans doute l’exemple le plus probant.

Mais cette expansion des centres d’impulsion opère toutefois encore au détriment des pays sous-développés qui voient s’accentuer leur dépendance à l’égard des puissances établies et des nouvelles puissances.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bacstmg.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?