Correction Histoire Géographie Bac STMG 2017 Pondichéry

Correction Histoire Géographie Bac STMG 2017 Pondichéry

Voici le corrigé du Bac STMG de Pondichéry 2017 pour l'épreuve d'Histoire Géographie !

Pour rappel, l'épreuve était en deux parties. Vous deviez dans la première répondre à 6 questions d'Histoire et de Géographie. Dans une seconde partie, vous deviez étudier 4 documents qui portaient sur els chapitres : L'Union Indienne à partir de 1947, L'Algérie de 1954 à 1962, Les engagements militaires et humanitaires de la France et des Français dans le monde, et Les Français dans le monde, de nouvelles mobilités.

Téléchargez gratuitement le corrigé et retrouvez le sujet de cette épreuve d'Histoire Géo Pondichéry 2017 série STMG.

Correction Histoire Géographie Bac STMG 2017 Pondichéry
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

2 Avis > Donne ton avis

1791 téléchargements

Le contenu du document

 

PREMIERE PARTIE

 

QUESTIONS D’HISTOIRE

 

1. Définissez la notion de non-alignement (1 point)

Le non-alignement désigne la position des pays du tiers-monde refusant pour la plupart de s’engager dans l’un des deux blocs de la guerre froide et du monde bipolaire.

Le non-alignement est apparu lors de la conférence de Belgrade (en Yougoslavie) de 1961 qui regroupe 25 pays. Le mouvement s’élargit par la suite avec 75 Etats qui participent à la conférence d’Alger en 1973.

 

2. Donnez la date d’une réforme majeure de la Constitution de la Vème République et justifiez votre réponse (2 points)

Deux réponses possibles :

 

- 1962 : réforme de l’élection au suffrage universel direct du Président de la République. Réforme voulue par De Gaulle pour donner davantage de légitimité au Chef de l’Etat, qui est la clé de voûte des institutions.

 

- 2000 : réforme du quinquennat (qui replace le septennat). Réforme voulue par Jacques Chirac, pour donner une meilleure respiration démocratique et adapter les institutions au rythme du temps.

 

Ces réformes sont en lien avec la notion de Constitution, et du fonctionnement des institutions du la Veme République depuis 1958.

Elles accentuent une forme de présidentialisation.

 

3. Caractérisez la puissance américaine au début du XXIe siècle (2 points)

La puissance américaine est désignée par la terminologie de « hyperpuissance » (terme forgé en 1999 par Hubert Védrine, alors ministre français des Affaires étrangères, pour désigner les Etats-Unis, seule puissance « complète » de la planète, c’est-à-dire possédant tous les attributs de la puissance), qui dispose du hard et du soft power (par opposition au hard power qui contraint par la force, le soft power repose sur la capacité d’influencer tant sur le plan diplomatique que culturel).

La puissance américaine s’inscrit au début du XXIe siècle dans un monde multipolaire, c’est-à-dire dans une organisation du monde qui s’inscrit autour de plusieurs pôles d’influence.

 

QUESTIONS DE GEOGRAPHIE

 

4. Justifiez l’affirmation suivante : « Les territoires ultramarins jouent un rôle important dans la présence française à l’échelle mondiale. » (2 points)

Les territoires ultramarins jouent un rôle important dans la présence française à l’échelle mondiale, car ils permettent à la France l’installation de bases militaires et scientifiques. Comme ils sont majoritairement insulaires, la France dispose ainsi du deuxième domaine maritime mondial. Les ZEE (Zones Economiques Exclusives : bandes de 370 km à partir des côtes dans lesquelles le pays qui les possèdent disposent de droits économiques pour l’exploitation des ressources -pêche, pétrole, minerais-. La France peut aussi aménager l’espace maritime), sont sources de richesses. En favorisant l’intégration régionale de ces territoires, la France manifeste sa présence géostratégique (stratégie qui souligne l’importance des données géopolitiques dans les rapports de puissance) dans le monde entier.

 

Les territoires ultramarins sont synonymes des territoires d’outre-mer. On distingue entre autres :

- Les DROM : Départements et Régions d’Outre-Mer, comme la Réunion, la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, Mayotte.

- Les COM : Collectivités d’Outre-Mer, comme St-Pierre-et-Miquelon, les TAAF, …

 

5. Citer deux acteurs spatiaux de la mondialisation. (1 point)

 

Il y a une multitude d’acteurs spatiaux de la mondialisation :

- Les Etats (Etats-Unis, Chine, France, …)

- Les Firmes transnationales (Nike, Mac Donald’s, Toyota, …)

- Les organismes internationaux (ONU, OMC, …)

- Les Organisations Non Gouvernementales (ONG : ATD Quart-Monde, MSF, …)

- Les Grands médias internationaux (Internet, …).

- Diasporas et individus (les migrations internationales).

- Les Mouvements altermondialistes (ATTAC, …)

- Les zones de libre-échange (Union européenne, Mercosur, …)

 

Notion d’acteurs spatiaux : ensemble des agents qui par leur comportement, peuvent agir sur l’espace. Leur action dépasse les frontières nationales pour se déployer dans le monde entier en fonction de leurs intérêts, dans le cadre de stratégies de mise en concurrence ou en complémentarité des territoires.

 

6. Compléter le fond de carte joint en annexe en localisant chaque information mentionnée dans la légende, puis en nommant chaque aire de puissance. (2 points)

 

Il faut SITUER, LOCALISER et MENTIONNER :

- les trois grandes aires de puissance (la triade ou oligopole mondial), par des cercles (des patatoïdes).

- un flux commercial majeur par une/des flèches à double-sens.

 

Notions de :

- aire de puissance : ensemble d’Etats ou de régions qui par son poids économique, son poids économique, son rôle d’impulsion de l’économie mondiale, éventuellement son poids démographique, son influence politique, militaire ou culturelle, occupe une place prépondérante dans l’espace mondial.

- flux : courant d’échanges de marchandises, de capitaux, d’informations, et humains.

carte-aires-de-puissance-geographie-flux-bac-pondichery-2017-stmg

 

SECONDE PARTIE

Le candidat traitera au choix un seul des quatre exercices
Exercices portant sur les sujets d’étude du programme d’histoire et de géographie

EXERCICE N°1/SUJET D’ETUDE : L’UNION INDIENNE A PARTIR DE 1947.

1. Comment se met en place le programme nucléaire indien dans les années 1940-1950 ?
D’après le document et les connaissances, le programme nucléaire indien se met en place dans les années 1940-1950 :
- ligne 1-2 : « 1948…Nehru…programme civil nucléaire de l’Inde…instauration de la commission de l’énergie atomique ».
- ligne 2-3 : « 1954…aide des Etats-Unis et du Canada… ministère de l’énergie atomique ».
Cette question se base sur les informations du 1er paragraphe.
Il s’agit avant tout d’un programme de nucléaire civil. C’est à l’échelle nationale que le nucléaire indien se met en place C’est immédiatement après la proclamation d’indépendance d’aout 1947.
2. Pourquoi l’Inde a-t-elle accéléré le développement de son programme nucléaire dans les années 1960-1970 ?
D’après le document et les connaissances, l’Inde accélère le développement de son programme nucléaire dans les années 1960-1970 :
- ligne 6-8 : « 1962, défaite contre la Chine… ».
- ligne 7 : « 1964…la Chine au rang de puissance nucléaire »
- ligne 9-12 : « 1972, essai nucléaire…1971…troisième guerre avec la Pakistan »
- ligne 12 : « l’essai de 1974. »
Cette question se base sur les informations du 1er et du second paragraphe.
Il s’agit avant tout d’un programme nucléaire militaire. Le contenu change d’orientation. De plus, c’est une échelle régionale où s’inscrit ce développement du nucléaire en raison des instabilités et des tensions géopolitiques et géostratégiques. Il est possible de mentionner la région problème du Cachemire disputée entre l’Inde et le Pakistan.
3. Quelles motivations ont poussé l’Inde à procéder à des essais nucléaires en 1998 ?
D’après le document et les connaissances, les motivations qui ont poussé l’Inde à procéder à des essais nucléaires en 1998 :
- ligne 26-28 : « contexte de pression accrue de la communauté internationale pour que l’Inde se rallie au Traité d’Interdiction Complète des Essais. »
- ligne 33-34 : « des considérations de sécurité…vis-à-vis de la Chine. »
- ligne 35-36 : « pressions internes…considérations…politiques…scientifiques. »
- ligne 38-39 : « prestige conféré par l’arme atomique »
Cette question vise les 3ème et 4ème paragraphes.
Le terme « motivations » apparait dans la question et à la ligne 31.
Les justifications sont nombreuses et variées mais aboutissent au fait que l’Inde veut s’affirmer comme une puissance nucléaire. C’est aussi un gage de l’indépendance nationale et d’affirmation.
4. Montrez que ce document témoigne de la place occupée par l’Inde dans son espace régional et la scène internationale.
D’après le document et les connaissances, ce rapport témoigne de la place occupée par l’Inde :
- D’une part, dans son espace régional :
- ligne 6 : « la Chine »
- ligne 10 : « le Pakistan. »
D’autre part, sur la scène internationale :
- ligne 27 : « Communauté internationale »
Les conflits territoriaux et les rivalités économiques autour de l’océan Indien maintiennent une tension toujours vive, accentuée par la possession de l’arme atomique par les Etats concernés. Son rôle régional en Asie et son influence mondiale grandissante (membre du G20, partenariat au sein de l’IBAS) font de l’Inde un pays qui compte désormais à l’échelle internationale.

EXERCICE N°2/SUJET D’ETUDE : L’ALGERIE DE 1954 A 1962.

1. Présentez les auteurs des documents en précisant leurs fonctions à la date où chacun s’exprime (documents 1 et 2).
D’après les documents 1 et 2 et les connaissances, les deux auteurs et leurs fonctions à la date où ils s’expriment sont :
Document 1 : François Mitterrand, qui le 12 novembre 1954 est Ministre de l’intérieur dans le gouvernement de Pierre Mendès France, sous la présidence de René Coty. A ce titre, Mitterrand est garant de l’ordre intérieur, y compris dans la colonie d’Algérie.
Document 2 : Charles de Gaulle, qui le 16 septembre 1959 est le premier Président de la V République (depuis 1958). Il est garant de l’unité française.
Il faut bien faire attention aux acteurs et surtout à la date des deux documents.
Ces deux acteurs sont directement confrontés au problème algérien, à l’anticolonialisme
2. Dans quelles circonstances François Mitterrand prononce-t-il son discours ? (Document 1)
D’après le document 1 et les connaissances, les circonstances dans lesquelles François Mitterrand prononce son discours sont :
- ligne 1-4 : « Dana la nuit du 31 octobre au 1er novembre… attaques à main armée, attentats à la bombe, sabotages de lignes, incendies »
Cette période fait référence à la « Toussaint rouge ». En effet, le 1er novembre 1954, les indépendantistes du Front de libération nationale (FLN) déclenchent par des attentats une insurrection armée. C’est le début d’une longue guerre qui dure jusqu’en 1962.
3. Expliquez l’expression « l’Algérie c’est la France » utilisée par François Mitterrand. (Document 1)
D’après le document 1 et les connaissances, l’expression utilisée par François Mitterrand « l’Algérie c’est la France », ligne 16-17…, véritable colonie de peuplement où plus de 8 millions de musulmans vivent sous la domination politique et économique d’un million de Français.
- ligne 16 : « départements de l’Algérie »
- ligne 17 : « République française »
- ligne 19 : « loi française »
- ligne 20 : « une seule nation »
L’Algérie représente un cas particulier pour les Français. Conquise depuis 1830, elle est divisée en départements et donc considérée comme partie intégrante du territoire français. Près d’un million d’Européens, en majorité des Français, y sont installés, les pieds noirs (Français d’Algérie).
4. En quoi consiste « l’autodétermination » proposée par Charles de Gaulle aux Algériens ? (Document 2).
D’après le document 2 et les connaissances, « l’autodétermination » proposée par Charles de Gaulle aux Algériens :
- ligne 5 : « autodétermination »
- ligne 2 : « décider de leur destin »
- ligne 6 : « choisir dans la paix ».
Décidé à sortir la France de cette « sale guerre » de plus en plus impopulaire en métropole, le général de Gaulle, revenu au pouvoir en 1958 accorde aux Algériens le droit à l’autodétermination (liberté laissée à un peuple de choisir l’Etat et la forme de régime politique qu’il souhaite avoir). Le référendum du 1er juillet 1962 est largement approuvé. Les négociations d’Evian aboutissent à un accord qui reconnait la République algérienne indépendante en 1962.
5. Montrez que ces deux documents témoignent d’un changement majeur de position du gouvernement français sur l’avenir de l’Algérie. (Documents 1 et 2)
D’après les deux documents et les connaissances, il y a un changement majeur de position du gouvernement français sur l’avenir de l’Algérie.
Document 1 :
- D’une part en 1954, François Mitterrand refuse toute négociation, il est position belliqueuse. La France répond par l’envoi de l’armée, notamment les appelés du contingent, puis par l’instauration de l’état d’urgence.
Document 2 :
D’autre part en 1959, Charles de Gaulle envisage une solution pacifique. Il se résout à mettre fin à la guerre par la négociation et le dépôt des armes.
Cinq ans séparent ces deux documents ; l’un se situe sous la IV République (document 1) et l’autre sous la Vème République (document 2). Le contexte a changé. 
La violence a atteint la métropole. Le conflit s’enlise et s’intensifie. L’image de la France, « patrie des droits de l’homme » se dégrade.

EXERCICE N°3/SUJET D’ETUDE : 

Les engagements militaires et humanitaires de la France et des Français dans le monde.
1. A quelles difficultés les populations irakiennes aidées par la France sont-elles confrontées ?
D’après le document et les connaissances, les difficultés auxquelles les populations irakiennes aidées par la France sont confrontées à des situations de crise (guerres, terrorisme, ou même des catastrophes naturelles) :
- ligne 4 : « des minorités ayant fui l’avancée de l’Etat islamique »
- ligne 13 : « des combats sont en cours ».
- ligne 14-15 : « zones où se concentrent les réfugiés et les déplacés »
- ligne 17 : « les besoins sont incessants et croissants ».
Le monde est plus instable que jamais. Depuis les années 1980, les guerres internationales sont plus rares, mais les guerres civiles, la violence terroriste, le crime organisé ravagent de très nombreuses régions du monde. Les populations les plus faibles, sont particulièrement exposées. Ce sont elles aussi les plus vulnérables aux crises humanitaires.
2. Quelles sont les différentes formes de l’aide apportée par la France aux populations irakiennes ?
D’après le document et les connaissances, les différentes formes de l’aide apportée par la France aux populations irakiennes sont d’ordre :
- ligne 1 : « aide humanitaire ».
- ligne 5 : « politique et moral ».
- ligne 7 : « humanitaire »
- ligne 21 : « militaire »
- ligne 26-27 : « humanitaire, militaire, moral, matériel, politique »
- ligne 32 : « livraison d’armes »
L’aide de la France est multiforme, elle entreprend des actions diplomatiques, militaires et humanitaires.
3. Identifiez les différents acteurs de l’engagement de la France en Irak.
D’après le document et les connaissances, les différents acteurs de l’engagement de la France en Irak sont :
- ligne 2 : « La France » = l’Etat.
- ligne 5 : « le consul français à Erbil » = les ambassades.
- ligne 6 : « le consul général de France » = Ministère des affaires étrangères.
- ligne 8 : « Croix-Rouge » = ONG
- ligne 12 : « Action contre la faim » = ONG
- ligne 21 : « Paris » = l’Etat
- ligne 29 : « Jean-Yves le Drian…l’armée française » = Ministère de la Défense.
De nombreux acteurs à différentes échelles géographiques s’engagent dans ces missions, contribuant à la présence de la France dans le monde. Ce sont des acteurs publics et privés qui ont des projets et des finalités complémentaires. Les ONG agissent dans tous les domaines, elles sont pionnières du mouvement « sans frontières » et contribuent à imposer la notion d’ingérence humanitaire, c’est-à-dire le devoir d’intervenir dans un pays lorsque les populations sont directement menacées. L’Etat français intervient directement dans l’aide humanitaire d’urgence. Un centre de crise a été créé un Ministère des Affaires étrangères. Il a la capacité de répondre très vite aux besoins des populations. En cas de crise subite et aigue, en mobilisant les moyens nécessaires et en les acheminant rapidement
4. Montrez que l’action de la France en Irak est liée à celle d’autres puissances.
D’après le document et les connaissances, l’action de la France est liée à celle d’autres puissances :
- ligne 20-21 : « Américains et Britanniques ».
- ligne 24 : « Président de la région autonome, Massoud Barzani »
La plupart du temps, les engagements militaires et humanitaires de la France dans le monde s’effectuent dans le cadre de coopérations et de coalitions internationales, le plus souvent dans le cadre d’un mandat de l’ONU, mais qui n’est pas obligatoire. Il arrive même que la France soit pionnière dans le délai et le lieu d’intervention avant d’être suivie par d’autres pays. C’est une forme de multilatéralisme. La France se met en accord avec d’autres pays et avec le pays d’intervention (avec les autorités officiellement reconnues).

EXERCICE N°4/SUJET D’ETUDE : LES FRANÇAIS DANS LE MONDE, DE NOUVELLES MOBILITES.

1. Quelles sont les principales caractéristiques de la population française qui émigre ? (Documents 1 et 2)
D’après les documents 1 et 2, les principales caractéristiques de la population française qui émigre sont :
Document 1 :
- ligne 14-19 : « 80%...18 à 29 ans ; 26%... 30 et 40 ans ; … ».
Une grande partie se compose de jeunes adultes actifs, diplômés.
Document 2 :
- ligne 1 : « départs de jeunes actifs »
- ligne 7 : « les talents qui s’expatrient sont plus diplômés et plus productifs ».
- ligne 11 : « individus qualifiés »
- ligne 14-15 : « scientifiques, entrepreneurs, ingénieurs »
Il s’agit de motivations diverses, variées mais nombreuses d’ordre économique, sociale, culturelle, intellectuelle. Les migrants français cherchent d’autres eldorados.
Ils participent à la fuite des cerveaux, au « brain drain »
Les Français vivant à l’étranger appartiennent pour l’essentiel aux catégories socio-professionnelles dite « supérieures » : ils disposent de revenus confortables. Ils sont généralement jeunes.
2. Dans le document 1, quels facteurs d’émigration sont mis en avant ?
D’après le document 1, les facteurs d’émigration ici mis en avant sont :
- ligne 8-11 : « chômage de masse, pression fiscale, opportunités liées à la mondialisation, étudiants en quête d’expérience internationale, retraités qui retournent dans leur pays d’origine ou qui souhaitent découvrir d’autres horizons »
Il s’agit de motivations diverses, variées mais nombreuses d’ordre économique, sociale, culturelle, intellectuelle. Les migrants français cherchent d’autres eldorados. Les motivations sont autant la recherche d’un perfectionnement linguistique, que d’amplifier un cursus universitaire, s’enrichir culturellement, augmenter ses revenus, percevoir des primes d’expatriations, acquérir de l’expérience professionnelle, fuir les lourdeurs administratives française, profiter d’un coût plus faible de la vie dans le pays d’accueil, et d’échapper à une fiscalité ou des charges françaises trop lourdes. 
3. Quels sont les aspects positifs de cette émigration ? (Document 2)
D’après le document 2 et les connaissances, les aspects positifs de cette émigration sont :
- ligne 18-22 : « l’émigration des talents développe des liens commerciaux et favorise les exportations et la croissance…stimule le commerce bilatéral ».
Ces migrants français sont un facteur de rayonnement et d’influence. Ils participent aux processus de globalisation et de mondialisation des échanges.
Le savoir-faire, le « made in France », l’art de vivre et le prestige français sont à l’origine de nombreux succès de Français à l’étranger. Ils s’appuient sur l’image de la France et renforcent ensuite l’image de celle-ci par leurs actions. Les Français, par leurs différentes pratiquent contribuent à la diffusion de l’influence français.
4. Montrez l’évolution des mobilités des Français et les divergences d’interprétation qu’elle suscite entre les deux auteurs.
D’après les documents 1 et 2 et les connaissances, les mobilités des Français évoluent et suscitent des divergences d’interprétation entre les deux auteurs.
Document 1 :
- ligne 8 : « boom des expatriations »
- ligne 15 : « s’installent durablement »
- ligne 26 : « progression de 27.5 % »
Document 2 : 
- ligne 2 : « 1% à 2% »
- ligne 12 : « ces individus qualifiés le front dans d’autres pays développés »
- ligne 22 : « contre-productif de freiner les départs…soient remplacés »
Le document 1 évoque les motifs de l’émigration (départ de la France), alors que le document 2 évoque davantage les explications à l’immigration (arrivée dans le pays d’accueil).
Le document 2 mentionne les aspects positifs des Français dans le monde, sans pour autant oublier, ou ne pas estimer les éventuels impacts négatifs sur le territoire français.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

eminememinem
5 5 0
20/20

il est simple le sujet si on apprend bien et on s'entraine on peut gagne bcp de points

par - le 06/06/2017
mikoriano
5 5 0
20/20

q1 si on met des difficulté humanitaire ca passe ou pas

par - le 05/05/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?