Correction Bac Blanc Histoire Géographie - Bac STMG Décembre 2017

Correction Bac Blanc Histoire Géographie - Bac STMG Décembre 2017

La correction du Bac Blanc d'Histoire Géographie par digiSchool pour le Bac STMG est dès à présent disponible !
Voir le sujet du Bac Blanc d'Histoire Géographie de Terminale STMG

Notre professeur a rédigé cette correction détaillée pour que vous puissiez vous évaluer et comprendre ce qui était attendu de vous. Pour rappel, les chapitres tombés sont : "Les engagements militaires et humanitaires de la France et des Français dans le monde", "Une ville mondiale : Shanghai", "Le Moyen-Orient et le pétrole" et "Le jeu des puissances dans un espace mondialisé de 1945 à nos jours". Découvrez également quelques conseils de notre professeur pour gagner des points !

Téléchargez gratuitement ci-dessous le corrigé du Bac Blanc d'Histoire Géographie par digiSchool pour la Terminale STMG.

Correction Bac Blanc Histoire Géographie - Bac STMG Décembre 2017

Le contenu du document



PREMIERE PARTIE

Astuce : Concernant les questions de la première partie, elles concernent toujours des thèmes différents du programme, car elles sont là pour tester vos connaissances générales sur l’année. 


Questions d’histoire

1. Définissez la notion d’impérialisme (1 point)

L’impérialisme est la politique d’un Etat cherchant à étendre sa domination ou son influence sur d’autres pays.


2. Expliquez, en donnant des exemples, quelles sont les deux formes principales de décolonisation(s) (2 points)

Il existe deux grands types de décolonisation : soit l’indépendance est obtenue grâce à une négociation entre la métropole et la colonie, soit à l’issue d’une guerre d’indépendance. Les Britanniques utilisent surtout la négociation, pour éviter une rupture totale avec leurs colonies. Ils considèrent aussi qu’ils n’ont plus les moyens de mener des guerres coloniales, coûteuses et sans espoir.

La France, au contraire, ne veut pas abandonner sa domination sur l’Indochine. Elle livre ainsi une guerre de 1946 à 1954 contre la guérilla vietnamienne, qui s’achève par la victoire de celle-ci. En revanche la France s’embourbe dans une guerre meurtrière avec l’Algérie de 1954 à 1962. A l’issue de ce conflit, les colons européens doivent quitter l’Algérie indépendante. En Afrique noire, la décolonisation se déroule dans l’ensemble de façon pacifique dans les années soixante, et la France y conserve des liens de coopération étroits.


3. « L’effondrement du mur de Berlin et l’éclatement de l’URSS encouragent les aspirations à la démocratie ». Justifiez cette affirmation. (2 points)

L’effondrement du mur de Berlin et l’éclatement de l’URSS encouragent les aspirations à la démocratie, ils favorisent un réveil des nationalités qui bouleverse la carte de l’Europe. 

Les années 1989-91 : après une période d’apaisement (depuis le milieu des années 1980) entre les deux Grands, l’URSS, sous l’impulsion décisive de Mikhaïl Gorbatchev grâce à la perestroïka et la glasnost, entame un retrait progressif en Europe de l'Est et les régimes communistes se libéralisent peu à peu, à commencer par la Pologne et la Hongrie. 

Les démocraties populaires disparaissent en quelques mois, en 1989, et le mur de Berlin est démantelé en novembre 1989. Le pouvoir soviétique s’affaiblit, l’URSS se délite lorsque les républiques fédérales de l’Union se déclarent indépendantes et disparaît en décembre 1991. La fin de l’URSS marque la fin du système bipolaire et la fin de la guerre froide. 

Astuce : Verbes présents dans les consignes d'Histoire Géo Tâche à réaliser
Citer C'est recopier ce qui a été écrit dans un texte en utilisant des guillemets ("...")
Illustrer C'est donner un exemple
Localiser C'est savoir placer sur une carte
Situer C'est indiquer où se trouve un lieu en utilisant des repères géographies (continents, états, régions, villes, points cardinaux...)


Questions de géographie

1. Proposez une définition de mondialisation. (1 point)

Le terme de mondialisation peut se définir ainsi : intégration croissante d’espaces et d’hommes à l’échelle mondiale résultant d’évolutions économiques, techniques, culturelles liées à l’extension du système économique capitaliste.


2. Caractérisez et donnez le nom des cinq pays appartenant aux BRICS. (2 points)

BRICS est un acronyme désignant les principaux pays émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). Ils sont considérés comme les grandes puissances émergentes actuelles. La Russie est une puissance en voie de restauration. Quant à l'Afrique du Sud, il s'agit encore davantage d'une puissance régionale. 

En dix ans, leur place dans l'économie mondiale a ainsi fortement progressé : 16 % du PIB mondial en 2001, elle atteint 27 % en 2011 et pourrait atteindre, selon certaines projections, 40 % en 2025. Les pays développés produisent aujourd'hui moins de la moitié de la richesse mondiale à la suite de la poussée économique des grands pays émergents (dont les principaux : Brésil, Chine, Inde, Russie). En 2014, les BRICS affichaient un PIB nominal cumulé de plus de 14 000 milliards de dollars, soit pratiquement autant que celui des 28 pays de l'Union européenne réunis (18 874) et proche de celui des États‐Unis (17 528). Ils connaissent pourtant une situation intérieure difficile et les inégalités dans ces pays y sont très fortes et à toutes les échelles.


3. Complétez la carte en annexe, en nommant les trois grandes aires de puissances et en indiquant pour chacune d’entre elles deux métropoles mondiales. Localisez également au moins deux pays émergents et deux PMA. (2 points)


SECONDE PARTIE

Quatre exercices sont proposés ci-dessous. Vous traiterez un seul de ces exercices


Exercice portant sur des sujets d’étude du programme de géographie

Exercice n° 1 : Sujet d’étude du programme : « Les engagements militaires et humanitaires de la France et des Français dans le monde. »

Document 1 : La France soutient les réfugiés maliens au Burkina Faso (21 Novembre 2012) 

Le conflit armé qui oppose les Forces Armées Nationales du Mali aux Rebelles qui se réclament du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) a provoqué un déplacement massif de populations du Nord Mali vers les pays limitrophes.

Partageant plus de 1000 kms de frontière avec le Mali, le Burkina Faso accueille un nombre croissant de réfugiés maliens. Au 25 avril 2012, le Haut-commissariat pour les Réfugiés des Nations Unies (UNHCR) évalue à plus de 56 000 les Maliens ayant trouvé refuge dans ce pays. Ces réfugiés sont installés essentiellement dans la région du Sahel. Majoritairement composées de femmes et d’enfants, ces populations arrivent dans des conditions humanitaires difficiles et précaires auxquelles s’ajoute une situation d’instabilité alimentaire car déjà marquée par un déficit céréalier.

Le Ministère des Affaires Etrangères a pris la décision d’apporter une assistance aux opérations sanitaires d’urgence pour les réfugiés maliens au Burkina Faso, via le financement de l’ONG Ordre de Malte.

Le projet porte sur le positionnement de deux ambulances avec chacune une équipe de 2 ambulanciers à Dori et/ou Djibo. Depuis ces deux localités, les équipes d’ambulanciers assureront le transport des réfugiés maliens malades qui nécessitent des soins non disponibles dans les camps vers les structures de santé adaptées selon la gravité des cas. Les équipes d’ambulanciers de l’OMF interviendront ainsi chaque fois qu’un besoin sera identifié et qu’elles seront sollicitées.

Source : http://www.diplomatie.gouv.fr


Document 2 : La présence militaire française dans le monde en 2012. 


Questions :

1) Décrivez et expliquez la présence des soldats français dans le monde. (2 points)

La présence des soldats français s’explique par deux grands types de missions : 

  • Tout d’abord, les missions de souveraineté qui se fait en France mais aussi dans les territoires d’Outre-Mer, les DROM-COM. 
  • Par ailleurs, les missions de présence, où les forces françaises sont en mission de veille, principalement dans les zones tensions internationales mais aussi dans certaines anciennes colonies.


2) Quel rôle joue la France au Mali depuis janvier 2012 ? Comment a évolué la situation au cours de l’année. (2 points)

La France soutient les réfugiés maliens au Burkina Faso. En milieu d’année le ministère des Affaires étrangères, décide de soutenir financièrement l’Ordre de Malte, ONG française qui est déjà en action sur le terrain à ce moment-là.


3) Montrez que l’action humanitaire de la France dans le monde se fait sous mandat international et par l’intermédiaire d’ONG. (2 points)

L’Etat français veut agir mais pas de manière directe, il décide alors de verser de l’argent à une ONG (l’ordre de Malte) qui est déjà établi sur la zone de conflit qui connaît les acteurs principaux, afin de développer ses actions et d’éviter l’utilisation de forces françaises directement sur le Terrain.


4) Montrez que la France s’engage militairement et humanitairement partout dans le monde. Quelles sont les limites à cet engagement ? (4 points)

Que ce soit militairement ou humanitairement, la présence française se note sur tous les Océans, car la France, via les territoires d’Outre-mer, est présente dans tous ceux-ci. De plus elle fait partie de beaucoup de contingents en plus de l’Armée française. Bref, les forces sont disséminées dans le monde. 

L’engagement humanitaire relève d’acteurs multiples. Les ONG françaises sont déployées dans le monde entier et agissent dans tous les domaines. De plus, l’Etat français a pour habitude d’intervenir directement dans l’aide humanitaire d’urgence. 

Pourtant cet engagement a des limites, comme le fait que le monde est plus instable que jamais et qu’il est dur de prévoir les crises ou leurs évolutions. Même si elle conserve une influence importante, la France n’est plus une grande puissance géopolitique. Enfin, tout ce déploiement des forces françaises coute cher alors que depuis quelques années on assiste à la réduction des budgets.


Exercice n°2 : Sujet d’étude du programme « Une ville mondiale : Shanghai »

Document 1 : Le dynamisme de Shanghai 

Au début des années 1990, avec l'accession au pouvoir central de ses anciens maires Jiang Zemin et Zhu Rongji, Shanghai bénéficie de la volonté du gouvernement de reprendre la main face à l'essor des provinces méridionales : Shanghai est située au centre du littoral et au débouché de l'axe est‐ouest du Yangzi, que la construction du barrage des Trois Gorges doit renforcer. 

Shanghai symbolise le renouveau des villes comme pôles de croissance dans le développement. Elle possède une bourse, développe des services aux entreprises, redistribue ses activités industrielles en périphérie, satellise les villes de sa région proche, et réarticule des réseaux d'échelles régionale et nationale. 

La ville accueille dorénavant des courses de Formule 1 et a été le siège de l'Exposition universelle en 2010. Si Shanghai détruit ses anciens lilong1 et expulse une large partie de ses populations en périphérie au profit de tours de bureaux ou d'appartements inaccessibles au plus grand nombre, une politique de secteurs préservés se met également en place, notamment dans l'ancienne concession française. La ville veut redevenir le centre de la mode et de lieux postmodernes, comme le quartier de Xin Tiandi, un ancien lilong1 réhabilité. Le dynamisme shanghaïen s'exprime surtout avec le projet de la Nouvelle Zone de Pudong, à l'est du Huangpu. Face au Bund, la façade de la vieille ville, sont construits le quartier d'affaires de Lujiazui et ses célèbres réalisations architecturales : la Perle de l'Orient, la tour Jinmao, l'avenue du XXIe siècle. De nouvelles zones industrielles, ouvertes aux investissements étrangers, accueillent des industries de nouvelles technologies. Pudong dispose d'un aéroport international, relié au centre‐ville par un train à suspension magnétique, et son port, Waigaoqiao, a été complété par un port en eau profonde plus au sud. 

Le projet « One city, nine towns », lancé en 2000, porte sur l'ensemble du territoire municipal. Il entend favoriser une politique de villes nouvelles, véritables pôles multifonctionnels, accueillant des populations de la ville‐centre, des populations très locales et des populations extérieures à la municipalité (migrants) ou étrangères. »

Source : SANJUAN Thierry, Atlas de la Chine, Une grande puissance sous tension, Paris,  Editions Autrement, 2015

1. Un lilong est un quartier fermé typique de Shanghai se composant de ruelles étroites contenant des maisons mitoyennes.


Questions : 

1) Relevez les éléments de la situation géographique de Shanghai et expliquez pourquoi ils favorisent son développement. (2 points)

Les deux premiers éléments sont essentiels et attendus, il faut proposer une explication même si la réponse proposée diffère de ces pistes de correction. 

Éléments de la situation géographie de Shanghai (à relever dans le document) Expliquer pourquoi il favorise son développement (utilisation des connaissances)
Sur le littoral (ouvert sur l'océan Pacifique) Ouvert sur le monde, au coeur des grandes routes maritimes mondiales, là où circule la majorité des échanges de marchandises. Cette situation stratégique a permis à Shanghai de devenir le 1er port mondial.
Au débouché de l'axe est-ouest du Yangzi (grand fleuve chinois qui traverse la Chine d'ouest en est) Shaghai est bien relié à l'intérieur de la Chine, donc des lieux de production, puisque ce fleuve est navigable. Permet donc à Shanghai d'être une interface entre la Chine et le monde qui exporte les produits fabriqués à l'intérieur de la Chine.
Au centre du littoral (signifie au centre du littoral chinois) Situation stratégique entre le nors-est et le sud-est de la Chine, débouché vers l'extérieur.

La prospérité de Shanghai doit beaucoup à ses atouts géographiques. La ville est en effet idéalement située au centre de la façade littorale chinoise qui, via le Pacifique, connecte le pays aux flux de la mondialisation. Qui plus est, étant « au débouché de l'axe est‐ouest du Yangzi », qui est un important fleuve, elle est également bien reliée à la Chine terrestre de l'intérieur. Shanghai peut ainsi être définie comme une ville‐interface qui fait le lien entre l'intérieur et l'extérieur du pays, entre la terre et la mer et, plus largement, entre la Chine et le monde.


2) Présentez les infrastructures de transport qui contribuent au développement de la ville de Shanghai et à son ouverture au monde. (2 points)

Il s’agit ici de lister ces infrastructures et de prendre en compte l’échelle de la ville et l’échelle mondiale. La réussite économique de Shanghai ne doit rien au hasard. Elle est encouragée par la municipalité et par l'État, qui multiplient les chantiers pour la connecter au reste du monde. 

On peut notamment citer : 

  • L’aéroport international de Pudong au cœur des flux aérien, qui relie Shanghai au monde et qui est relié au centre la ville par un train à suspension magnétique. 
  • Deux ports :

1) Le port ancien de Waigaoqiao, situé au débouché du Yangzi, qui sert au fret de marchandises. 

2) Le nouveau port de Yangshan en eau profonde qui accueille en particulier les grands porte‐conteneurs et a permis à Shanghai de devenir le premier port mondial. 

Situé sur des îles en partie artificielles, il est relié par un pont de 30 km au continent. Tous ces éléments rendent Shanghai facilement accessible depuis n'importe quel point de la planète.


3) Quel est l'impact du développement de Shanghai pour la population ? (2 points)

Pour la population, le développement de Shanghai a un effet ambivalent, l’impact n’est pas le même pour tous. En effet, en générant des richesses et en réhabilitant le bâti existant, il améliore son cadre de vie, offre des emplois et des services de meilleures qualités, notamment des transports en communs et des logements modernes. Il favorise donc l’émergence d’une classe moyenne et aisée. 

Mais d'un autre côté, l'afflux d'investisseurs et de travailleurs dans la ville peut avoir pour conséquence d'en chasser les populations les plus pauvres, qui n'ont pas les moyens de résister à la flambée des prix (les logements situés dans les quartiers anciens, les lilong, étant progressivement détruits) sont contraintes de partir s'installer dans des quartiers défavorisés situés loin d'un centre‐ville en proie à la spéculation immobilière.


4) Montrez comment la ville de Shanghai s'impose comme ville mondiale, en soulignant les changements économiques. (4 points)

Pour répondre à cette question, il est important de bien maîtriser la notion de ville mondiale. C'est une ville influente à l'échelle mondiale, une influence qui s'exerce dans plusieurs domaines (économique, culturel, politique) et qui est bien reliée au monde. En ce qui concerne Shanghai, voici les arguments qu'il était possible d'aborder :

  • Shanghai est bien relié au monde (port, aéroport) 
  • Cette métropole exerce des fonctions stratégiques dans le domaine économique : bourse, services aux entreprises, activités industrielles nombreuses, de haute technologie). Elle attire de nombreux investissements étrangers Elle dynamise sa périphérie dans laquelle s'implantent de nombreuses zones industrielles. 
  • Cette métropole est devenue une ville influente dans le domaine culturel, par exemple en accueillant l'exposition universelle en 2010, ou en cherchant à devenir le centre de la mode et des lieux postmodernes. 
  • Cette puissance de la ville s'exprime dans l'architecture en particulier dans le quartier d'affaire où la perle de l'Orient est devenue le symbole de Shanghai, connu dans le monde entier. 


Shanghai est de longue date une ville mondiale, puisqu'elle est depuis le XIXe siècle la principale porte d'entrée en Chine des commerçants occidentaux, ce dont témoigne par exemple l'existence d'un quartier français. Aujourd'hui, elle est aussi une porte d'accès au monde pour les industriels et les financiers chinois grâce à ses infrastructures modernes, qui permettent de participer à l'économie mondialisée. Le paysage urbain, marqué par la multiplication des gratte‐ciels témoigne à lui seul de cette entrée de la ville dans le club fermé des grandes métropoles de rang mondial.


Astuce :  Pour gagner du temps, améliorer la compréhension de la question et guider le cerveau, pense à lire les questions attentivement avant de débuter la première lecture du texte.


Exercice portant sur des sujets d’étude du programme d’histoire

Exercice n° 3 : Sujet d’étude du programme : « Le Moyen-Orient et le pétrole. »

Document : Le pétrole au cœur des relations internationales depuis 1945.

Depuis 2000, nouvelles tensions, nouveaux acteurs.

Le pétrole et le gaz sont plus que jamais au cœur de toutes les tensions et rivalités stratégiques. […] « Depuis la fin de la guerre froide, les tensions ne sont pas retombées. Tout juste prennent‐elles d'autres formes et font‐elles apparaître de nouveaux acteurs : intervention militaire depuis 2003 en Irak sur fond de captation des ressources pétrolières du pays, […]. Ces rivalités pour la maîtrise des approvisionnements énergétiques s'inscrivent de plus en plus, sur un arrière‐fond, inédit jusque‐là, de raréfaction des ressources. [...] La disparition programmée du pétrole, avérée ou attendue, ne pourra en tout état de cause que renforcer la confrontation entre grands acteurs pour la sécurisation de ressources qui sont appelées à devenir toujours plus convoitées. [...] 

Le Moyen‐Orient, toujours au cœur de la géopolitique pétrolière 

Avec plus de 60 % des réserves mondiales prouvées, le Moyen‐Orient est, sans contestation possible, le cœur pétrolier du monde. En son sein, l'Arabie saoudite arrive largement en tête avec quelque 264 milliards de barils de réserves prouvées sur un total mondial de 1 200 milliards (source : Agence internationale de l'énergie). Elle est suivie par quatre autres Etats riverains du golfe Persique : l'Iran (137 milliards de barils), l'Irak (115), le Koweit (101) et les Emirats arabes unis (98). 

Côté production, là encore, les Etats du Moyen‐Orient occupent le premier rang. Si l'on met en rapport production et réserves disponibles, cette région bénéficie d'un potentiel de plus de quatre‐vingt années de production, soit dix fois plus que l'Europe et quatre fois plus que l'Amérique. 

Cette place prédominante des pays du Moyen‐Orient explique largement la sensibilité des grandes puissances industrielles aux soubresauts politiques qui agitent cette région. Elle explique aussi l'intérêt appuyé et continu des Etats‐Unis à la consolidation des pétromonarchies1 sunnites proaméricaines de la région. Qu'une tension survienne et elle se répercute instantanément sur les prix internationaux car, immédiatement, la pénurie effraie et le libre approvisionnement est menacé. »

Extrait du dossier « pétrole » de La Documentation française, 2011,

1. Pétromonarchie : Monarchie dont l’économie est principalement basée sur les exportations de pétrole.


Questions :

1) Quel exemple de tension récente liée au pétrole est donné dans cet article ? (1 point)

L’exemple de tension récente liée au pétrole est l’intervention américaine en Irak.


2) Quelle situation nouvelle va, selon l’auteur, accentuer les tensions sur le pétrole ? (1 point)

La raréfaction du pétrole va accentuer les tensions sur ce dernier.


3) Démontrez, en vous appuyant sur le document, que le Moyen‐Orient est une région stratégique pour le pétrole. (3 points)

Ainsi que le démontre l’auteur de ce document l’emplacement du Moyen-Orient le place comme première région productrice de pétrole : « Avec plus de 60 % des réserves mondiales prouvées, le Moyen‐Orient est, sans contestation possible, le cœur pétrolier du monde. ». En termes de production, la région est là aussi importante : « Côté production, là encore, les Etats du Moyen‐Orient occupent le premier rang. (…) cette région bénéficie d'un potentiel de plus de quatre‐vingt années de production, soit dix fois plus que l'Europe et quatre fois plus que l'Amérique. »


4) Expliquez l’extrait souligné. (2 points)

Les Etats-Unis d’Amérique font tout pour obtenir et maintenir d’excellentes relations avec les familles dirigeantes du Moyen-Orient, afin de favoriser les échanges de pétrole, ressource essentielle pour les Etats-Unis d’Amérique. 


5) Expliquez pour finir le titre choisi : « Le pétrole au cœur des relations internationales » ? (3 points)

Les sociétés occidentales sont construites sur une ressource de base : le pétrole. En effet, il s’agit du premier flux de matière première au monde. Le Moyen-Orient est la réserve pétrolière du monde, c’est aussi le moteur de son développement. Ces tensions pétrolières sont au cœur de nombreux conflits (notamment la première guerre du Golfe, mais aussi l’enjeu principal de la Guerre Froide). Bref, le pétrole est une ressource très convoitée car beaucoup en sont dépendant. 


Exercice n° 4 : Sujet d’étude du programme : « Le jeu des puissances dans un espace mondialisé de 1945 à nos jours. »

Document 1 : Doctrine Truman 

Je crois (…) que les Etats-Unis doivent soutenir les peuples libres qui résistent aux tentatives d’asservissements par des minorités armées ou des pressions venues de l’extérieur. Je crois que nous devons aider les peuples libres à se forger un destin de leurs propres mains. Je crois que notre aide doit consister essentiellement en un soutien économique et financier qui est indispensable à la stabilité économique et à une vie politique cohérente. 

Les semences des régimes totalitaires sont nourries par la misère et le dénuement. Elles croissent et se multiplient dans le sol aride de la pauvreté et du désordre. Elles atteignent leur développement maximal lorsque l’espoir en une vie meilleure est mort.

Cet espoir, il faut que nous le maintenions en vie. Les peuples libres du monde attendent de nous que nous les aidions à sauvegarder leurs libertés. Si nous faiblissons dans notre tâche de soutien et de guide nous pouvons mettre en danger la paix du monde et compromettrons à coup sûr le bonheur de notre nation.

Source : H. Truman, discours au Congrès, Mars 1947, publié dans ses mémoires, T II, 1956.


Document 2 : Doctrine Jdanov

« Le but des États-Unis est la consolidation de la domination mondiale de l'impérialisme américain. Les États-Unis sont la principale force dirigeante du camp impérialiste. L'Angleterre et la France sont unies aux États-Unis et marchent comme des satellites (…). Le camp impérialiste est soutenu aussi par des États possesseurs de colonies, tels que la Belgique et la Hollande, et par des pays aux régimes réactionnaires antidémocratiques, tels que la Turquie et la Grèce, ainsi que par des pays dépendant politiquement et économiquement des États-¬Unis, tels que le Proche Orient, l'Amérique du Sud (..). 

Les forces anti impérialistes et antifascistes forment l'autre camp. L'URSS et les pays de la démocratie nouvelle en sont le fondement. Les pays qui ont rompu avec l'impérialisme et qui se sont engagés résolument dans la voie du progrès démocratique, tels que la Roumanie, la Hongrie, la Finlande, en font partie. Au camp anti-impérialiste adhèrent l'Indonésie, le Viêt-Nam, l'Inde. L'Égypte et la Syrie y apportent leurs sympathies. 

Le camp anti-impérialiste s'appuie dans tous les pays sur le mouvement ouvrier (…), sur les partis communistes frères, sur les combattants des mouvements de libération nationale dans les pays coloniaux (…). Une tâche particulière incombe aux partis communistes frères de France, d'Italie, d'Angleterre et des autres pays. Ils doivent prendre en main le drapeau de la défense nationale et de la souveraineté de leurs propres pays. (…) C'est aux partis communistes qu'incombe le rôle historique de se mettre à la tête de la résistance au plan américain d'asservissement de l'Europe ».  

Source : Déclaration secrète d’A. Jdanov, ministre soviétique des Affaires Etrangers rendue publique par le journal Le Monde, oct. 1947 


Questions :

1) Présente conjointement les deux documents. (2 points)

Le président des Etats-Unis, Harry Truman (1945-1950), prononce un discours devant le Congrès américain (les députés) dans lequel il expose la nouvelle attitude des Etats-Unis vis à vis des soviétiques et du communisme, en mars 1947, au moment où les tensions entre est (communistes) et ouest (non communistes) s’aggravent. Comme une sorte de réponse (en septembre 1947). 

Andrei Jdanov (qui dirige le Kominform, organisation qui regroupe les partis communistes du monde entier) expose l’attitude qu’auront les communistes (et surtout l’URSS, dirigée par Staline) face aux pays de l’ouest et plus particulièrement aux Etats-Unis.


2) Quels camps se font face ? (2 points)

  Le camp communiste Le camp occidental (capitaliste-libéral)
Vu par Truman Totalitaire - Terreur - Oppression Liberté - Monde libre
Vu par Jdanov Anti-impérialiste - Démocratique - Anti-fasciste Impérialiste - Fasciste - Antidémocratique - Colonialiste


3) Quelles sont les politiques menées par chacun des deux camps ? (4 points)

Pour le président Truman : Il affirme que le communisme se développe parce que les populations d’Europe sont appauvries et désespérées, il faut donc leur redonner l’espoir en les aidant : cela empêchera le communisme de se répandre. C’est la théorie de l’Endiguement. 

Pour Jdanov :  Il affirme que le capitalisme veut dominer le monde (= impérialisme). Par conséquent les communistes doivent, partout, les en empêcher.


4) Par quels moyens les politiques sont-elles menée ? (2 points)

Pour le président Truman :  Cette aide doit être avant tout économique. Il lie l’avenir des Etats-Unis à celui des autres pays d’Europe. 

Pour Jdanov : La lutte contre le capitalisme doit être menée par les communistes, partout dans le monde, y compris par les partis communistes qui sont dans les pays occidentaux et par les communistes des colonies.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?