Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre bac stmg ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Méthodologie : les erreurs à ne pas faire au Bac oral de Français - Français - Première STMG

Méthodologie : les erreurs à ne pas faire au Bac oral de Français - Français - Première STMG

digiSchool vous propose une fiche méthodologie concernant le Bac STMG. Voici les erreurs à ne pas faire à l'oral du Bac Français !

Vous retrouverez un point méthodo, des conseils pour gérer son temps, son brouillon. Mais également concernant la lecture de ses notes et la contestation de l'examinateur durant l'entretien.

Téléchargez gratuitement ce document Français pour la Première.

Méthodologie : les erreurs à ne pas faire au Bac oral de Français - Français - Première STMG

Le contenu du document

 

INTRODUCTION

 

L'oral de français, en fin d'année de première, fait trembler les futurs bacheliers de toutes les séries. Vous maîtrisez la méthode, vous maîtrisez vos cours, mais vous craignez encore de ne pas réussir ?

Voici une liste des erreurs à éviter à tout prix, pour ne pas perdre de points inutilement, et pour briller lors de votre épreuve !

 

 

FAIRE L'IMPASSE SUR UN DES TEXTES

De très nombreux candidats, face à l'imposante liste de textes qu'ils ont à réviser en vue de l'oral, choisissent de ne pas en réviser certains : parce qu'ils estiment qu'ils n'ont pas grand chose à apprendre à propos de ce texte, ou simplement parce qu'ils ne l'apprécient pas.

 

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Le jour de l'oral, votre examinateur vous remettra une question, portant sur l'un des textes du corpus que vous aurez préparé avec votre professeur. Il ne vous donnera pas le choix entre plusieurs textes, il ne vous laissera pas non plus choisir un sujet : vous devez donc être en mesure d'être interrogé sur n'importe lequel des textes de votre corpus.

Peu importent vos préférences, ou le degré de difficulté du texte, il faut tous les connaître. De même, comme une question précise vous sera posée au sujet de ce texte, il faut bien le connaître, pour être capable de mobiliser rapidement des connaissances pointues à son sujet. C'est pourquoi il est nécessaire de ne pas faire d'impasse, et de réviser chaque texte en profondeur !

Certains candidats, ayant fait l'impasse sur un ou plusieurs textes, se permettent de remettre en question le choix de l'examinateur et de "négocier" le texte... Non seulement il est très improbable que l'examinateur vous laisse choisir votre sujet, mais l'image que vous donnez de vous-même en demandant un texte, ou un auteur en particulier, sera désastreuse, et ne jouera certainement pas en votre faveur.

 

Comment éviter cette erreur ?

Travailler l'ensemble de votre corpus, régulièrement, durant toute l'année, est bien entendu la meilleure manière d'aborder l'épreuve orale de français.

De plus, contrairement à ce qui est généralement admis, il n'est aucunement besoin d'apprécier un texte pour pouvoir l'analyser – au contraire, diront certains ! Si vous n'aimez pas un texte du corpus, votre regard sur lui pourra être plus précis, plus objectif !

En outre, beaucoup de lecteurs commencent à apprécier un texte qui ne leur plaisait pas en se frottant à lui, en l'étudiant... Tentez le coup, et faites l'impasse sur l'impasse.

 

 

MAL GERER SON TEMPS

Lors de l'épreuve orale de français, vous disposerez de vingt minutes de préparation, puis de vingt minutes de passage à l'oral (comprenant dix minutes d'exposé, puis dix minutes d'entretien). De nombreux candidats parlent trop peu lors de leur exposé, car ils n'ont pas assez exploité leur temps de préparation pour développer leur raisonnement – au contraire, d'autres candidats parlent trop lors de leur exposé, et ne peuvent pas terminer d'exposer leur raisonnement.

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Si vous ne parlez que cinq minutes, sur les dix minutes de votre exposé, vous n'avez pas dit tout ce qu'il y avait à dire sur le texte : votre raisonnement n'est pas poussé assez loin. Soit vous n'avez pas compris le texte (et votre erreur vient alors de vos révisions en vue de l'épreuve), soit vous avez mal exploité votre temps de préparation : votre plan n'était pas assez préparé, vous n'avez pas noté assez d'exemples, pas relevé assez de figures de style pour soutenir votre propos, etc. Votre note en pâtira donc forcément.

De même, si vous avez trop à dire sur le texte et que vous dépassez les dix minutes d'exposé, l'examinateur vous coupera et ne vous laissera pas terminer votre propos. Vous n'aurez pas la chance d'exposer tout ce qu'il y avait à dire, et vous perdrez donc des points. De plus, vous renverrez l'image d'un candidat désorganisé.

 

 

Comment éviter cette erreur ?

Tout d'abord, et même si cela semble être une évidence : n'oubliez pas votre montre. Effectivement, de nombreux candidats viennent par exemple avec leur téléphone portable, et ne peuvent donc pas l'utiliser. De nombreuses salles d'examen ont des horloges, mais ce n'est cependant pas le cas partout !

Pour apprendre à gérer son temps, il faut avant tout... s'entraîner à l'oral. Profitez de l'opportunité des bacs blancs, ou entraînez-vous devant votre miroir : une bonne préparation au préalable vous aidera forcément à mieux réussir le jour de l'épreuve !

Pendant votre exposé, jetez des coups d'oeil réguliers à votre montre (posez-la sur la table, c'est plus poli que de la regarder sur son poignet...), afin d'accélérer quand nécessaire, ou au contraire... de ralentir si nécessaire.

 

TROP EXPLOITER SON BROUILLON, NE PAS ASSEZ EXPLOITER SON BROUILLON

Lors des vingt minutes de préparation, certains candidats exploitent trop leur brouillon, d'autres ne l'exploitent pas assez : dans les deux cas, il s'agit d'une erreur.

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Le brouillon que vous préparez doit avoir pour but de vous aider dans votre exposé : il doit vous permettre de faire un exposé pertinent et organisé... mais aussi de développer au mieux cet exposé, lorsque vous serez devant votre examinateur !

Si vous écrivez trop, vous allez alors lire vos notes et non pas parler, vous perdre dans vos explications... vous ne pourrez pas réussir un bon oral en ayant tout rédigé, ne serait-ce que parce que le temps de rédaction vous enlèvera du temps d'analyse et de réflexion.

Au contraire, si vous ne faites qu'ébaucher votre plan, et que vous ne rédigez pas un peu... vous allez vous retrouver embarrassé devant l'examinateur, et enchaîner les blancs. Et oui, un exposé oral, ça ne s'improvise pas !

 

 

Comment éviter cette erreur ?

Voici la manière de gérer au mieux son brouillon, durant les vingt minutes de préparation :

 

n'écrivez qu'au recto des feuilles, afin de ne pas vous perdre lors de votre exposé oral

rédigez l'introduction et la conclusion au brouillon, d'une part parce qu'elles sont les moments clé de votre travail, et qu'elles doivent être parfaites ; d'autre part car lire l'introduction, pour commencer votre exposé, vous permettra de ne pas vous perdre, et de ne pas céder au stress (et oui, parler devant un examinateur, ça peut être stressant !)

rédigez clairement le plan, en utilisant une feuille par grande partie. Utilisez des "titres idées" (le titre n'est pas juste un mot, mais une idée formulée sous forme de phrase), cela vous aidera grandement lors du passage à l'oral !

Faites des prises de notes claires et efficaces dans la structure de votre plan... sans rédiger. Notez les exemples que vous comptez utiliser : telle figure de style, telle ligne.

 

 

NE PAS RELIRE LE TEXTE

Bien des candidats s'installent pour la préparation, et foncent tête baissée pour rédiger leur plan, sans même prendre le temps de relire le texte.

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Même si vous connaissez bien votre texte, vous devez le relire à la lueur de la question qui vous a été posée, et relever rapidement les éléments les plus pertinents pour répondre à la question.

De plus, relire le texte ne vous prendra qu'une petite minute, et vous permettra de réfléchir calmement, et non pas de foncer pour reproduire le plan proposé par votre prof (c'est l'erreur numéro 5 !

 

Comment éviter cette erreur ?

Effectuez une lecture efficace du texte : en ayant bien noté la problématique proposée par votre examinateur, relisez le texte, crayons en main, en gardant toujours en tête cette question.

Mettez en valeur les éléments qui vous seront utiles pour répondre à la question : comme vous connaissez bien le texte, vous devez les trouver rapidement, et ne pas avoir à les chercher.

 

 

REPRENDRE DIRECTEMENT LE PLAN FAIT EN COURS

De nombreux candidats reprennent le plan que leur professeur a proposé lors de la lecture analytique, plutôt que de proposer le leur.

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Lorsque votre professeur vous a proposé un plan d'étude du texte, il l'a fait à la lueur d'une problématique particulière. Or, la problématique que vous donne votre examinateur est probablement différente de celle abordée par votre professeur !

Vous devez donc savoir mobiliser les connaissances apprises lors de l'étude du texte... dans le cadre d'un plan pertinent, qui répondra précisément à la question posée par l'examinateur.

 

 

TROP LIRE SES NOTES DURANT L'EXPOSE

Lors du passage à l'oral, de nombreux candidats gardent le nez collé à leurs notes... Certains vont même jusqu'à lever leur feuille devant leur visage !

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Il s'agit d'un exposé, pas d'une lecture ! Imaginez une conférence, ou même le cours d'un professeur, dans lequel l'intervenant se contenterait de lire des notes qu'il a apportées... Ce serait ennuyeux, et vous auriez l'impression que ça ne sert à rien de l'écouter. C'est la même chose ici ! Il ne faut en aucun cas se contenter de lire ses notes (ce qui devrait être évident si vous avez suivi le conseil numéro 3, et que vous n'avez pas rédigé votre brouillon... bravo !)

 

 

Comment éviter cette erreur ?

Premièrement, en suivant le conseil numéro 3, et en ne rédigeant sur votre brouillon que l'essentiel, à savoir : l'introduction et la conclusion.

Vous aurez évidemment besoin de vous appuyer sur votre brouillon, par exemple pour lire votre introduction, mais aussi pour suivre votre plan : vous pouvez tout à fait le regarder, mais ne le lisez pas.

Parlez en regardant votre interlocuteur ; tenez-vous droit et articulez. Donnez-lui envie de vous écouter !

 

CONTESTER LES REMARQUES DE L'EXAMINATEUR LORS DE L'ENTRETIEN

Les dix minutes d'exposé sont suivies de dix minutes d'entretien avec l'examinateur. Ce dernier profitera de ce moment pour vous faire revenir sur des erreurs, des contre sens que vous auriez pu commettre sur le texte, ou encore pour vous demander des précisions, des développements. Or, certains élèves refusent de revenir sur leurs erreurs, allant jusqu'à contester l'opinion de l'examinateur.

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Contrairement à ce que semblent croire nombre de candidats, l'entretien fait encore partie de l'examen... Et oui, votre note évoluera au cours de l'entretien ! Et cette partie de l'épreuve est une véritable aubaine : elle vous permet de revenir sur vos erreurs, de les admettre, de montrer que votre compréhension du texte peut évoluer.

Mais si vous contestez une erreur que votre examinateur montre du doigt, cela lui enverra des signaux fort négatifs : peut-être vous croyez-vous mieux qualifié que lui, peut-être êtes-vous buté, peut-être êtes-vous désintéressé par l'épreuve...

 

Comment éviter cette erreur ?

Soyez attentif aux remarques de l'examinateur, et profitez-en pour montrer votre souplesse d'esprit, de raisonnement, et – pourquoi pas – votre culture générale.

 

 

CONCLUSION

Ces sept erreurs sont faciles à éviter, ce qui vous permettra d'éviter de perdre inutilement des points, et d'améliorer considérablement votre note à l'oral !

Toutefois, n'oubliez pas que la réussite de votre oral de français dépend aussi d'un travail régulier tout au long de l'année, ainsi que d'une bonne connaissance de vos cours et de la méthode de l'épreuve.

Bon courage !

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bacstmg.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?