Méthodologie : les erreurs à ne pas faire au Bac écrit de Français - Français - Première STMG

Méthodologie : les erreurs à ne pas faire au Bac écrit de Français - Français - Première STMG

digiSchool vous propose une fiche méthodologie concernant le Bac STMG. Voici les erreurs à ne pas faire au Bac écrit de Français !

Vous retrouverez un point méthodologie, des conseils pour gérer son temps, son brouillon. Mais également concernant le plan possible et la relecture de sa copie.

Téléchargez gratuitement ce document Français pour la Première.

Méthodologie : les erreurs à ne pas faire au Bac écrit de Français - Français - Première STMG

Le contenu du document

 

INTRODUCTION

 

L'écrit de français est la première épreuve du bac que les candidats passeront, à la fin de l'année de première. C'est un moment souvent déstabilisant, d'autant que le programme est large, et que les méthodes de l'écriture d'invention, du commentaire ou de la dissertation ont pu en déconcerter certains.... qui accumulent alors les erreurs le jour de l'épreuve !

Quels sont les pièges à éviter, pour ne pas perdre de points inutilement, et pour réussir à faire une (très) bonne copie ?

 

FAIRE L'IMPASSE SUR LA METHODE

Entre l'écriture d'invention, le commentaire ou la dissertation, chaque élève a sa préférence, et c'est bien normal ! Le risque, c'est que certains élèves choisissent avant même l'épreuve, le sujet qu'ils vont présenter : ils font l'impasse sur les méthodes de certains exercices.

 

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Si vous vous préparez à un exercice plutôt qu'à un autre, vous courez le risque d'échouer gravement à l'épreuve...

Que se passera-t-il si, par exemple, vous préférez les commentaires, mais que vous ne comprenez pas le sens du texte qui est proposé ? Et si vous ne vous êtes entraîné que pour la dissertation, mais que vous n'avez pas assez de culture pour mener une dissertation sur le sujet proposé ? Et si vous êtes plus doué en écriture d'invention... mais que vous trouvez que le sujet proposé cette année est inintéressant ?

 

 

Comment éviter cette erreur ?

Au cours de l'année, vous devez vous familiariser avec les trois méthodes : celle du commentaire, celle de la dissertation, et celle de l'écriture d'invention. Et dans la mesure du possible, mettez à profit les bacs blancs qui vous sont proposés pour vous exercer dans chacun de ces exercices !

Ainsi, le jour de l'épreuve, vous pourrez choisir le sujet dans lequel vous avez le plus de connaissances, sans être limité par des questions méthodologiques !

 

Mal gérer son temps

L'épreuve écrite de français dure quatre heures, et quatre heures, ça peut paraître long ! Aussi, il n'est pas rare de voir les candidats mal gérer leur temps : soit ils passent un certain temps à regarder le plafond, et sortent bien avant la fin de l'épreuve... ; soit ils écrivent beaucoup trop, et doivent rendre leur copie avant d'avoir fini la rédaction !

 

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Il y a une raison pour laquelle l'épreuve est sensée durer quatre heures : c'est tout simplement le temps nécessaire pour bien la réussir ! Et il n'y a aucune gloire à finir l'épreuve plus vite que les autres candidats... vous montrez simplement que vous accordez peu d'importance au soin apporté à votre copie.

Si vous finissez votre travail au bout de trois heures, vous avez mal géré votre temps : vous n'avez pas passé assez de temps à l'analyse du sujet, à l'élaboration du plan, à la rédaction... ou à la relecture. Il est probable que votre copie aurait pu être améliorée.

Au contraire, si vous n'avez pas le temps d'achever votre copie, vous ne permettez pas au correcteur de vous juger sur l'ensemble de votre travail. Bien entendu, une conclusion inachevée n'a rien de dramatique ; mais s'il manque une partie entière à votre développement, vous y perdrez des plumes – et des points !

C'est pourquoi il est essentiel de bien gérer son temps.

 

Comment éviter cette erreur ?

Le premier conseil à donner, même s'il semble évident, est de ne pas oublier sa montre le jour de l'écrit... Effectivement, nous vous rappelons que tous les appareils électroniques sont interdits en salle d'examen (oui, même les téléphones qui donnent l'heure), et votre salle pourrait ne pas disposer d'horloge.

Vous devez ensuite vous entraîner, au préalable, afin d'apprendre à rédiger votre copie en gérant bien votre temps. Chacun a son propre rythme, bien sûr, mais nous conseillons généralement :

20 minutes maximum pour la lecture du corpus

40 minutes à une heure pour la question de corpus

2h30 pour le travail d'écriture

... et la dizaine de minutes restantes est à consacrer à la relecture !

Il est important de ne pas se laisser déborder par l'une de ces étapes : si vous voyez que la question de corpus vous prend trop de temps, mettez-la de côté et privilégiez le travail d'écriture, autrement vous courez le risque de ne pas obtenir la moyenne ; vous y reviendrez s'il vous reste du temps à la fin de l'épreuve !

Si, au contraire, vous avez tendance à aller trop vite, essayez de vous astreindre aux durées que nous conseillons : lisez les textes du corpus en profondeur, pendant au moins un quart d'heure, forcez-vous à consacrer au moins trente minutes à la question de corpus, etc. Vous verrez que votre réflexion gagnera en profondeur !

 

 

NE PAS ASSEZ EXPLOITER LE BROUILLON... OU TROP EXPLOITER LE BROUILLON !

Le problème de nombreuses copies se situe dans l'exploitation du brouillon : la plupart des candidats l'utilisent mal. Soit ils ne l'utilisent presque pas ; soit, au contraire, ils rédigent tout au brouillon, avant de le recopier sur leur copie.

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

L'étape du passage au brouillon est cruciale pour la réussite de votre exercice : c'est au brouillon que vous analysez le sujet qui vous a été donné en dissertation, ou les enjeux du texte pour le commentaire ; c'est également au brouillon que vous devez travailler votre plan, que ce soit pour la dissertation, le commentaire, ou l'écriture d'invention.

Mal exploiter votre brouillon, c'est tout simplement risquer de déséquilibrer votre travail.

 

 

Comment éviter cette erreur ?

C'est encore une fois une pratique que vous mettrez en place en vous entraînant lors des bacs blancs !

Techniquement, votre brouillon doit vous servir à :

analyser le sujet

préparer le plan de votre travail, un plan qui sera rédigé au moyen de "titres idées" (ce qui facilitera la phase de rédaction)

rédiger intégralement l'introduction et la conclusion : doit-on répéter que l'introduction et la conclusion sont les moments les plus importants de votre devoir ? A leur simple lecture, votre correcteur est capable d'estimer la valeur de votre copie (si vous êtes complètement hors sujet, si vous avez compris les enjeux du sujet, ou si vous savez pousser votre réflexion)

 

Vous devez passer par le travail au brouillon pour fournir une bonne copie : autrement, des lacunes se feront sentir dans votre plan.

 

Certains candidats ont, au contraire, tendance à tout rédiger au brouillon avant de recopier sur leur copie : c'est également une erreur ! Effectivement, en faisant cela, les élèves se privent d'un temps qui leur serait précieux pour l'analyse du sujet, la réflexion, et même le soin de la rédaction (style, orthographe...) Si introduction et conclusion doivent effectivement être rédigées au préalable, les futurs bacheliers doivent également apprendre à rédiger leur développement directement sur leurs copies, en suivant le plan préalablement travaillé au brouillon.

 

 

REPRENDRE UN PLAN DEJA VU EN CLASSE

Les candidats appréhendent généralement l'élaboration du plan, dans le cas du choix du commentaire ou de la dissertation. C'est bien pour ça que la majorité des copies de l'épreuve de français au bac est encore constituée de sujets d'écriture d'invention (alors même que ce choix n'est pas le plus pertinent pour obtenir une bonne note ! on vous aura prévenus !)

Alors, au lieu de chercher à concevoir leur propre plan, pour répondre au sujet de dissertation, ou pour analyser le texte qui leur est proposé, certains candidats choisissent de... recycler le plan que leur professeur leur a fait aborder en cours, dans le cas d'un sujet de dissertation portant sur le même thème, ou d'un texte plus ou moins similaire.

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Chaque sujet de dissertation est unique, tout comme chaque texte est unique (et chaque découpage de texte est unique). A moins de tomber, le jour du bac, sur le même sujet de dissertation au mot près, ou sur le même texte au mot près, il est inenvisageable de "recycler" le plan que vous avez vu en cours pour un autre texte !

Vous risquez, évidemment, le hors sujet.

Par ailleurs, n'oubliez pas que l'exercice du commentaire vous demande de repérer ce qu'il y a de notable dans ce texte-ci, en particulier ! Tout comme un exercice de dissertation vous demande une réflexion prenant en compte les termes évoqués par le sujet, et non pas des notions approchantes.

 

Comment éviter cette erreur ?

Simplement en apprenant à forger votre propre plan, pour un sujet qui vous est donné. C'est, de toute façon, la seule et unique manière de proposer une copie recevable.

Relisez votre méthode ! Entraînez-vous ! Vous verrez qu'avec un peu de logique et de pratique, concevoir son propre plan est très facile !

 

NE PAS RELIRE SA COPIE

C'est l'erreur principale des candidats de tous bords, et ce depuis toujours : emporté par l'enthousiasme, l'élève se dispense de relire sa copie, soit parce qu'il pense, de toute manière, l'avoir réussie ; soit au contraire parce qu'il pense, fataliste, que c'est perdu d'avance.

 

Pourquoi est-ce une erreur ?

Se dispenser de la relecture, est-ce vraiment une erreur ? Oui, et pas des moindres !

Faut-il rappeler qu'au bac, vous êtes également notés sur l'expression écrite, l'orthographe, la grammaire, etc ? Une simple relecture vous permettra d'éviter de perdre bêtement des points. Et personne n'est à l'abri d'une faute d'orthographe, même si le français est votre matière forte ! Les profs, les écrivains se relisent en écrivant, pourquoi pas vous ?

Par ailleurs, vous relire peut vous permettre d'éliminer les répétitions, les erreurs dans les citations, les erreurs de raisonnement... bref, tout simplement d'améliorer votre copie.

 

Comment éviter cette erreur ?

Tout simplement en prenant dix ou quinze minutes, à la fin de l'épreuve, pour relire votre copie, tranquillement, sans pression...

Ouvrez l'oeil sur les fautes d'orthographe, mais chassez également les répétitions, les maladresses syntaxiques, corrigez les erreurs de forme (avez-vous pensé à bien souligner les titres des oeuvres ? A mettre les titres de poèmes ou de chapitres entre guillemets ? Etc).

Relire votre copie pourra même éventuellement mettre à la lumière quelques incohérences dans votre propos, qu'il ne sera pas trop tard pour corriger !

Et la relecture vous permettra aussi de passer un peu de blanco sur les ratures, afin de rendre une copie propre, à la lecture agréable.

 

CONCLUSION

 

Les principales erreurs des candidats, lors de l'épreuve de français, relèvent principalement d'une méconnaissance de la méthode.

Pour bien réussir le jour J, gardez à l'esprit ces cinq erreurs à éviter, et n'oubliez pas de vous entraîner régulièrement ! Bon courage !

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bacstmg.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?