La fable - Français - Première STMG

La fable - Français - Première STMG

Notre professeur vous propose un cours de Français niveau 1ère sur la fable. Ce chapitre s'inscrit dans le thème "Écriture poétique et quête du sens du Moyen-Âge à nos jours".

Dans ce cours de Français, vous aborderez tout d'abord l'étymologie du mot fable, puis vous vous intéresserez aux origines de la fable, à ses caractéristiques, ainsi qu'à ses fonctions.

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce cours de Français sur la fable.

La fable - Français - Première STMG

Le contenu du document

 

 

I. L'étymologie de la fable

Par son étymologie, fabula en latin, le mot « fable » possède des sens diversifiés : récit oral et plaisant, propos relevant de la conversation, apologue terminé par une moralité.

Ainsi se révèlent certaines caractéristiques d’un genre qui remonte à l’Antiquité et dont les fonctions englobent le divertissement, l’enseignement, la réflexion et la critique.

II. Les origines de la fable

On considère que la création de la fable remonte à l’écrivain grec Esope (VIème siècle avant J-C).

Cet esclave doté d’un esprit acéré avait pris l’habitude de transcrire en petits récits terminés par une morale les relations qu’il avait avec son maître.

Plus tard, Phèdre (Ier siècle avant J-C) reprend, en latin, la même inspiration pour construire de petites fables.

Au XVIème siècle, l’Italien Abstemius s’inscrit dans cette lignée de fabulistes.

Parallèlement, la littérature orientale offre de nombreux exemples de petits récits moralisateurs.

La Fontaine dispose donc de sources différentes lorsqu’il écrit ses fables.

A. Jean de La Fontaine

42c180b3-a5a5-4c1d-b14e-c26e5599d94c

"Je suis chose légère, et vole à tout sujet ;
Je vais de fleur en fleur, et d'objet en objet"

1621 - 1695

En se peignant dans ces vers, La Fontaine définissait parfaitement la variété de son talent, et sa propre dispersion. Toutefois, malgré la diversité de sa production, il reste aux yeux de la postérité l’auteur des Fables, indissociablement attachées à son nom.

III. Les caractéristiques de la fable

La fable est un texte souvent en vers, en général bref, de forme narrative, mettant en scène des êtres humains ou des animaux.

A. Un texte narratif

La fable est un récit court. On le remarque par la présence d’une succession d’actions, de situations ou de faits et à une évolution spatio-temporelle ; c'est-à-dire par la présence du schéma narratif, à savoir le passage d’un état initial à un état final.

Exemple : Dans La jeune veuve (La Fontaine), l’évolution de la situation est soulignée par des articulations chronologiques : « Après », « Un an se passe », « Puis »…

Les temps verbaux utilisés dans la fable sont ceux du récit : l’imparfait et le passé simple. Le présent intervient pour actualiser la situation ou la généraliser.

B. Des personnages humains

Ils appartiennent à des catégories dont ils représentent l’exemple-type : un jardinier, un seigneur, une veuve, un berger… Facilement reconnaissables, ils sont les porte-parole d’une condition. Ils entretiennent souvent avec leur environnement des relations conflictuelles et sont généralement représentatifs de l’époque (référence à la Cour chez La Fontaine).

C. Des animaux

Ils sont traditionnellement les personnages des fables. Chargés d’une signification symbolique, ils permettent un phénomène de transposition des comportements et des caractères : la cruauté est représentée par le loup, la ruse par le renard, l’innocence par l’agneau, la puissance par le lion.

La loi naturelle, présentée souvent comme une loi de la jungle, constitue la référence pour décrypter le monde humain. Les animaux sont donc personnifiés, c'est-à-dire que l’on va attribuer à l’animal des caractéristiques propres à l’homme.

Exemple : La fable Les animaux malades de la peste (La Fontaine) est tout à fait représentative de ce mode de fonctionnement. La situation évoquée, celle d’une épidémie, fait apparaître les problèmes de culpabilité et la nécessité d’un « bouc émissaire », l’âne.

D. Les thèmes

Ils sont aussi diversifiés que ceux de la vie sociale ou politique. On trouve les rapports de pouvoir, les conflits familiaux, les rivalités. Solitude, vieillesse, relations parents/enfants, tout est bon pour le fabuliste qui tire d’une multitude d’anecdotes une morale souvent pessimiste.

IV. Les fonctions de la fable

La fable a pour fonction de plaire et d’instruire.

A. Le divertissement

Récit court, interrompu de dialogues au style direct ou indirect libre, la fable tire son charme d’une concision qui en quelques mots crée un monde d’images et de situations concrètes.

Le rythme est donné par des vers de longueur différente, par les articulations logiques et chronologiques.

Les mésaventures des animaux font rire ou sourire.

La mise à distance est suffisante pour éloigner le lecteur des similitudes trop douloureuses. En effet, le lecteur est le spectateur d’une scène qui le concerne mais dans laquelle il n’est pas directement impliqué ; ce qui participe à le divertir sans l’offusquer.

B. L’enseignement

Toute fable comporte une morale qui ouvre ou ferme le récit. La morale est une vérité qui dresse une sorte de bilan de la nature humaine et des fonctionnements sociaux.

Exemple : Dans Les animaux malades de la peste (La Fontaine) :

« Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ».

On trouve aussi des préceptes de sagesse et des recommandations diverses.

Par ailleurs, la fable permet un discours critique qui échappe à la censure. Elle dénonce, à travers la mise en scène, les dysfonctionnements sociaux, politiques, ainsi que les abus.

V. La fable : un apologue

La fable appartient au genre de l’apologue puisqu’il y a :

  • ​La présence d'un récit
  • Une morale
  • Un texte court
  • Une dimension allégorique (la présence d'animaux par exemple)

Questions oral Bac

  • ​En quoi ce texte est-il un apologue ?
  • Cette fable vise-t-elle seulement à divertir le lecteur ?
  • En quoi ce texte remplit-il les fonctions de l'apologue ?
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?