Corrigé Economie - Bac STMG Pondichéry 2016

Corrigé Economie - Bac STMG Pondichéry 2016

digiSchool vous propose le corrigé de bac stmg de Pondichéry 2016 en économie et droit.

Le corrigé repose sur une analyse répondant à la question suivante "La réduction de la dette publique peut-elle contribuer à la relance de l'économie ?".

Télarchargez gratuitement cet exemple de corrigé bac STMG éco-droit de Pondichéry.

Corrigé Economie - Bac STMG Pondichéry 2016
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

2596 téléchargements

Quiz de Economie :

Qu'est-ce qui régit le marché du travail ?

  • A.La loi de l'offre et de la demande
  • B.Les employeurs
  • C.Le pourcentage de la population active
  • D.Les niveaux de salaire
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Economie

Le contenu du document

 

Définissez la croissance économique.

La croissance est un outil quantitatif qui mesure la création de richesses dans un pays. La croissance économique est l’augmentation de la production de biens et de services dans un pays pendant une période donnée. Elle se mesure grâce au Produit Intérieur Brut (PIB) c'est-à-dire la somme des valeurs ajoutées des différents agents économiques dans un Etat. Au cours de l’année 2014, le PIB réel de la France a augmenté de 0.2% (document 1.)

 

Décrivez l’évolution de la dette publique dans les différents Etats présentés 

La dette publique (ou dette souveraine) est constituée de l’ensemble des emprunts souscrits par l’Etat ou les collectivités dont l’objet est de financer le déficit public (solde budgétaire négatif). Elle se mesure en pourcentage du PIB du pays emprunteur.

Le document 2 représente l’évolution des dettes publiques brutes en pourcentage du PIB entre 2003 et 2014, soit une période de 10 ans, de 4 pays européens : L’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et de l’Italie. Il permet donc à la fois d’évaluer la façon dont la dette publique de chaque pays a évolué mais également de réaliser des comparaisons entre les 4 pays concernés.

Entre 2003 et 2013, on observe que l’ensemble des dettes publiques ont augmenté.

Entre 2003 et 2007, les dettes publiques des 4 pays sont stables :

 

  • Autour de 40% du PIB pour le Royaume Unis ;
  • Un peu au-dessus de 60% du PIB pour la France et l’Allemagne ;
  • Autour de 100% pour l’Italie.

 

La crise financière de 2008 a entrainé une augmentation rapide de l’endettement de chaque Etat. Entre 2007 et 2010, le Royaume Uni a vu sa dette publique augmenté de 40 points, la France et l’Allemagne de 20 points et l’Italie de 15 points

A partir de 2010, l’endettement de la France (de 80 à 95 %), du Royaume-Uni (de 80% à 90 %) et de l’Italie (de 115 % à 130%) a continué d’augmenter, mais de façon moins rapide, tandis que l’Allemagne a réduit son endettement de 80 à 75 % de son PIB.

L’Italie reste le pays le plus endetté en pourcentage de son PIB. La France et le Royaume-Uni ont des taux d’endettement proches (respectivement 95 et 90% de leur PIB). L’Allemagne qui avait un niveau de dette proche de celui de la France est le seul pays à avoir diminué son endettement après 2010.

 

Déterminer comment les Etats pourraient réduire la dette publique

Un Etat emprunte afin de financer son déficit public. La réduction de la dette publique passe donc par une réduction du déficit budgétaire et par l’objectif d’atteindre un équilibre budgétaire. Pour cela, les Etats peuvent tenter de mettre en œuvre une politique d’austérité ou au contraire une politique de relance.

La politique d’austérité consiste à réduire les dépenses publiques et/ou à augmenter les recettes. Il s’agit donc de réduire les déficits publics et, par conséquent, de réduire la dette qui sert à financer le déficit.

 

  • La réduction des dépenses publiques consiste à diminuer les dépenses de l’Etat et des collectivités en limitant les investissements publics mais également les dépenses de fonctionnement (réduction du nombre de fonctionnaires, gèle des salaires…).
  • L’augmentation des recettes suppose l’augmentation des impôts et des taxes (augmentation du taux de TVA), la création de nouveaux impôts ou bien encore l’augmentation des cotisations sociales.
  • La politique de relance se fonde sur une relance de la croissance et une réduction du chômage afin d’augmenter les rentrées fiscales, ce qui permet de réduire le déficit public et donc l’endettement. Il faut pour cela que les recettes générées soient plus importantes que les dépenses. On peut :
  • Réduire les prélèvements obligatoires, on augmente ainsi le pouvoir d’achat des ménages ainsi que les capacités d’investissement des entreprises. On relance ainsi la consommation et l’investissement ce qui favorise la croissance économique.
  • Accroître les investissements publics ce qui va entraîner un accroissement de la production et des investissements des entreprises (effet multiplicateur doc. 5). Cela va favoriser l’embauche, réduire le chômage et relancer ainsi la consommation tout en limitant les dépenses consacrées aux prestations sociales (allocation chômage). 

 

 

La réduction de la dette publique peut-elle contribuer à la relance de l’économie ?

La réduction de la dette publique et la relance économique sont devenues des enjeux pour les pays européens dont la dette s’est envolée (doc. 2) ces dernières années tandis que la reprise se fait attendre (doc. 1). La dette publique (ou dette souveraine) est constituée de l’ensemble des emprunts souscrits par l’Etat ou les collectivités dont l’objet est de financer le déficit public (solde budgétaire négatif). Elle se mesure en pourcentage du PIB du pays emprunteur. La reprise économique suppose une croissance économique c'est-à-dire l’augmentation de la création des richesses dans un pays.

La réduction de la dette publique constitue-t-elle une clé de la reprise de l’économie ?

La réduction de la dette publique peut constituer un frein à la relance (I) ou au contraire être un facteur de la reprise (II). 

 

I.La réduction de la dette publique comme frein à la relance

 

  • La réduction de la dette publique suppose une politique d’austérité qui a des effets négatifs sur la croissance et empêche donc la reprise économique :
  • Une augmentation des impôts et des taxes entraîne l’évasion ou la fraude fiscale, la desincitation au travail, à l’innovation et à l’investissement ;
  • La baisse des dépenses publiques et celles des investissements publics a des effets négatifs sur l’activité des entreprises et donc sur leurs investissements privés mais également sur la consommation et l’épargne des ménages.

 

Si la réduction de la dette publique est parfois un frein à la croissance elle peut aussi se révéler bénéfique.

 

II.La réduction de la dette publique facteur de relance pour la croissance

 

  • Une dette publique élevée peut avoir des conséquences négatives pour la croissance. En réduisant la dette publique on permet donc de lever les freins à la croissance :
  • Le financement de la dette publique par l’emprunt entraîne une augmentation des taux d’intérêt. Les taux d’intérêts élevés découragent l’investissement et la consommation des entreprises et des ménages. Réduire la dette peut donc permettre de réduire les taux d’intérêt et faciliter ainsi l’investissement et la consommation.
  • Le financement de la dette publique absorbe également beaucoup de capitaux disponibles. Les établissements de crédit vont préférer prêter aux Etats plutôt qu’aux autres agents économiques. En agissant sur la dette on peut donc libérer des capitaux pour l’investissement et la consommation privés.
  • L’assainissement des finances publiques est un facteur de confiance qui incite à la consommation et à l’investissement.

 

 

Les effets de la réduction de la dette sur la relance de l’économie peuvent donc être contradictoires selon la situation du pays. C’est peut-être dans une meilleure coordination de l’endettement des pays européens que se trouve la solution. 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

lachantresse
5 5 0
20/20

très bien ce corrigé ça va beaucoup m?aidè pour mon bac de cette année

par - le 25/05/2016

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit à bacstmg.net pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?