Correction Economie - Bac STMG 2017 Pondichéry

Correction Economie - Bac STMG 2017 Pondichéry

Voici le corrigé de la partie Economie de l'épreuve d'Eco Droit du Bac STMG de Pondichéry 2017.
Voir le corrigé de Droit
Voir le sujet d'Economie

Notre professeur a rédigé l'ensemble des réponses aux questions de la partie Économie, ce qui vous permettra de vous évaluer facilement et comprendre ce qui était attendu lors de cette épreuve d'Eco Droit.

Téléchargez gratuitement le corrigé d'Economie du Bac STMG 2017 de Pondichéry !

Correction Economie - Bac STMG 2017 Pondichéry

Le contenu du document

 

PARTIE ECONOMIE

1. Comparez les finalités de l’économie sociale et solidaire (ESS) à celles de l’économie hors ESS. 

L’ESS vise à construire une société plus équitable, préférant la coopération à la concurrence, la poursuite d’un but social autre que le seul partage des bénéfices, la gouvernance démocratique et des profits limités. Elle rassemble les organisations ou entreprises sous statuts d’associations, fondations, coopératives et mutuelles (Annexe 1). 

L’économie hors ESS est centrée sur la production de biens et services dans le but de faire du profit, sans forcément prendre en compte les conséquences sociales et environnementales (externalités). 

 

2. Présentez les caractéristiques de l’emploi dans l’ESS. 

Depuis 2000, l’évolution de l’emploi dans l’ESS connaît une augmentation continue sur la période (hausse de 25 points de base en 2015) alors que l’évolution de l’emploi dans le secteur privé est relativement stable sur la même période (augmentation de 7 points) (Annexe 2). 

Environ deux contrats sur trois signés dans l’ESS sont des contrats à temps complet contre quatre contrats sur cinq signés hors ESS (Annexe 3). Trois quarts des contrats signés dans l’ESS sont des CDI, contre 84,6% hors ESS. Le salaire moyen annuel par salarié dans l’ESS est inférieur d’un quart environ à celui du secteur privé (Annexe 4).

L’ESS est le premier employeur du secteur social (presque deux tiers des emplois du secteur), du sport et des loisirs avec un peu plus de la moitié des emplois (Annexe 5). Enfin, un salarié sur quatre devrait prendre sa retraite en 2020, ce qui représente des opportunités d’emplois très nombreuses.  

 

3. Précisez sir le PIB est un indicateur de richesse adapté à l’ESS.

Le PIB est la somme de valeurs ajoutées créées par les entreprises d’une nation. Il permet d’apprécier le niveau de vie d’une nation. Cependant, cet indicateur présente ses limites car il ne tient pas compte de la manière dont cette richesse est créée. Ainsi, l’ESS produit des biens dont tout le monde bénéficie (formation, éducation, santé…) et il est difficile d’évaluer son apport à l’économie (Annexe 6). 1,5 million de salariés de l’ESS se trouvent dans les services non marchands, qui ne sont pas pris en compte dans le calcul du PIB. Cela en fait donc un indicateur de richesse qui n’est pas adapté à l’ESS. 

 

4. Rédigez une argumentation qui vous permette de répondre à la question suivante : 

L’économie sociale et solidaire constitue-t-elle un facteur de croissance et d’emploi pour l’économie française ?

Délimitation des concepts 

L’ESS regroupe un ensemble d’entreprises présentant des statuts variés dont le fonctionnement se fonde sur une gouvernance démocratique et l’activité sur une utilité sociale. Les profits sont aussi limités. La croissance correspond à l’augmentation, pendant une longue période, du volume de la production et des richesses d’un pays. L’emploi, quant à lui, peut être compris comme travail rémunéré. 

 

Arguments 

Les arguments présentés par le candidat sont le fruit de déductions qu’il fait des informations contenues dans les annexes et sont issus de ses connaissances de cours. Il n’est pas attendu de phrase introductive ou conclusive. La position doit être exprimée tout au long de la réponse rédigée. Elle doit pouvoir être comprise à la lecture des arguments. 

 

Axe 1 : l’ESS favorise la croissance et l’emploi 

Les arguments suivants peuvent être avancés :

D’un point de vue économique, depuis 2000, le nombre de salariés dans l’ESS a augmenté d’environ 25%, alors qu’il n’augmentait que de 7% pour le secteur privé hors économie sociale. Donc l’ESS est un levier de l’essor de l’emploi dans l’économie. Elle constitue une source de croissance économique et de création d’emplois (Annexe 1). 

De plus, un quart des actifs sera à la retraite d’ici 2020, ce qui est source d’opportunités pour les années à venir (Annexe 5). 

D’un point de vue qualitatif, l’ESS « accorde la priorité à l’emploi plutôt qu’au profit » (Annexe 6), cela peut inciter les demandeurs d’emplois à postuler auprès des organisations de l’ESS et aussi à créer des entreprises dans ce secteur.

 

Axe 2 : l’ESS ne favorise pas particulièrement la croissance et d’emploi

Les arguments suivants peuvent être avancés : 

D’un point de vue social, l’ESS a davantage recours à l’emploi intérimaire lors que l’embauche que l’économie hors ESS (15,5% contre 7,5%) (Annexe 3). 

L’ESS propose un salaire globalement plus bas que dans le salariat hors ESS (Annexe 4) ce qui pourrait inciter les demandeurs d’emplois ou les salariés de l’ESS à postuler dans d’autres secteurs lorsque le marché du travail sera moins tendu (Annexe 4). 

Enfin, plus de la moitié des salariés de l’ESS se trouvent dans les services non marchands, financés pour moitié par les fonds publics. La rigueur budgétaire impose de diminuer les dépenses publiques, ce qui représente une menace pour l’ESS, fortement dépendante de la conjoncture économique. 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?